Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Au nom de la terre, le monde paysan vu par un fils d’agriculteur

Posté par Rosario Ligammari le 25 Mai 2020
Avec Au nom de la terre, le poitevin Édouard Bergeon réalise un premier long-métrage de fiction sur un sujet qu'il connaît très bien : le monde agricole. À travers le personnage interprété par Guillaume Canet et fortement inspiré de son père, le réalisateur délivre un film poignant sur les dures conditions de vie des paysans.
La terre dans la peau

En tant que réalisateur de documentaires et de reportages pour la télévision, Édouard Bergeon est, comme on dit, un homme « de terrain » ; c'est d'autant plus le cas de le dire puisque son travail porte sur l'agriculture. En 2012 déjà, il réalise Les fils de la terre, qui porte sur le suicide chez les paysans. C'est d'ailleurs à partir de ce documentaire que se met en place l'idée d'une adaptation en fiction, qui donnera Au nom de la terre.

En 2016, il tourne Du miel et des hommes – comme son titre l'indique, il s'agit bien là encore d'un documentaire sur le monde agricole. Pas plus tard que cette année, Édouard Bergeon crée une chaîne de télévision en ligne CultivonsNous.tv, qui regroupe documentaires et reportages sur l'agriculture. Enfin, juste avant cela, il tourne donc son premier long-métrage Au nom de la terre, le film « de sa vie » ou plus exactement sur celle de sa famille du monde paysan.

Le quotidien des paysans en fiction

Dans Au nom de la terre, Pierre Jarjeau est un paysan criblé de dettes qui se fait manipuler par les acteurs du secteur industriel. Il ne fait pas de secret que ce personnage est directement inspiré par le père d’Édouard Bergeon, incarné ici par Guillaume Canet. A travers les difficultés de ce paysan, le film raconte en fait l'évolution du monde agricole de ces quarante dernières années. Sur un thème similaire, on pense par exemple à L'Homme du sud (Jean Renoir, 1950), qui relate la vie difficile de modestes paysans dans l'Amérique profonde. Et on constate aussi que dernièrement le cinéma français s'est beaucoup intéressé au monde paysan.

Sorti en 2018, Le Vent tourne (Bettina Oberli) traite, à travers un dilemme amoureux, des conditions de vie agricoles – en plus d'être un film à portée écologique. Et surtout, sorti un an avant, Petit Paysan (Hubert Charuel, 2017), raconte l'histoire d'un éleveur de vaches. Comme Édouard Bergeon, le réalisateur Hubert Charuel est fils de paysan ; il a grandit dans le milieu de l'élevage laitier. Et comme Au nom de la terre, Petit Paysan est la première fiction du réalisateur qui a reçu pour cela le César du meilleur premier film.

Le monde agricole en documentaire

Édouard Bergeon étant à la base documentariste, citons quelques documentaires récents sur le monde agricole. Au début des années 2010, il y a le très engagé Solutions locales pour un désordre globale (Coline Serreau, 2010), qui fait entendre les réflexions de paysans et de sociologues, ainsi que les alternatives proposées pour améliorer leurs conditions de vie. Il y a encore l'incontournable Tous au Larzac (Christian Rouaud, 2011) avec notamment José Bové, documentaire qui aborde la lutte des paysans du Larzac contre l’État en 1971 autour d'un projet de base militaire.

Sans Adieu (2017), quant à lui met en lumière une famille de paysans à Forez en Auvergne. Réalisé par Christophe Agou, ce film très humain est sorti à titre posthume, avec une centaine d'heures de rushes récoltées pendant une douzaine d'années. Enfin, l'un des plus grands documentaristes, Raymond Depardon, ne pouvait pas passer à côté de cette thématique, au point d'en faire non pas un film mais une trilogie : Profils paysans (L'approche en 2001, Le quotidien en 2005 et La vie moderne en 2008). Et Raymond Depardon sait lui aussi de quoi il parle : comme Édouard Bergeon et Hubert Charuel, il est fils d'agriculteurs.

Avec Au nom de la terre, en plus de livrer encore un document sur le monde paysan criant d'authenticité, Edouard Bergeon signe une fiction déchirante que nous ne sommes pas près d'oublier.

Au nom de la terre, disponible dès le 26/05 sur CANAL+

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram