Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

JOSEP, le dessin comme arme contre le fascisme

Posté par Alexis Lebrun le 13 juillet 2021
Sélectionné pour le Festival de Cannes 2020 et récompensé aux César 2021, le premier long-métrage du dessinateur de presse français Aurel est l’une des grandes révélations de l’année dernière. Dessin animé admirablement conçu, JOSEP fait œuvre de mémoire en s’intéressant à la vie d’un artiste et d’un épisode sombre et trop méconnu de l’histoire de la France.
De la Retirada à Frida Kahlo

Josep Bartolí est un artiste espagnol peu connu en France, mais son œuvre comme son histoire personnelle sont assez passionnantes. C’est sans doute ce qui explique pourquoi Aurel a décidé de lui rendre hommage en lui consacrant son premier long-métrage d’animation, JOSEP (2020). Il y raconte différentes étapes de la vie de ce dessinateur très engagé contre le fascisme de Franco, et obligé début 1939 de fuir l’Espagne pour la France après la victoire du dictateur sur les Républicains. C’est la Retirada : comme des centaines de milliers d’espagnols, il est incarcéré dans des camps de concentration qui sont la honte de la France. Les réfugiés y sont en effet internés dans des conditions innommables, et quand ils ne meurent pas du manque d’hygiène et d’eau, ils subissent des humiliations et des mauvais traitements.

Le film d’Aurel met en scène l’amitié entre Josep Bartolí et un gendarme qui travaille dans le camp et qui lui fournit du papier et un crayon. Cela permet au dessinateur d’immortaliser la vie des réfugiés espagnols dans les camps, et les dessins de Bartolí se retrouvent d’ailleurs dans le film, mêlés au travail d’animation réalisé par Aurel. Mais la forme de JOSEP est aussi changeante : au fil des grandes étapes de la vie du héros, l’univers graphique du long-métrage change et s’enrichit notamment avec l’apport de la couleur et d’autres méthodes de dessin. Après le franquisme, Bartolí a en effet réussi à fuir aussi le nazisme en se rendant au Mexique, avant son arrivée aux Etats-Unis où son art évoluera, ce que le film d'Aurel reflète. Ces étapes sont notamment marquées par la rencontre de l'Espagnol avec l’icone mexicaine Frida Kahlo, avec qui il entretient une relation. Ce personnage essentiel est doublé dans le film par l’artiste espagnole Sílvia Pérez Cruz, qui signe aussi la très belle musique de JOSEP.

L’animation au service de l’Histoire

Récompensé par le César du meilleur film d’animation cette année, JOSEP rejoint quelques longs-métrages récents très réussis et qui évoquent aussi des épisodes historiques importants sans faire appel à des prises de vues réelles. En 2007 déjà, Marjane Satrapi avait énormément fait parler d’elle en sortant une adaptation de sa bande dessinée autobiographique, PERSEPOLIS, dans lequel elle raconte la création de la République islamique d’Iran à la fin des années 1970. En 2008, Ari Folman a également réalisé un film d’animation autobiographique acclamé par la critique, avec VALSE AVEC BACHIR, qui relate un épisode de la guerre du Liban ayant eu lieu en 1982. Plus récemment, LES HIRONDELLES DE KABOUL (Zabou Breitman et Éléa Gobbé-Mévellec, 2019) a lui aussi brillamment abordé une période historique très difficile, en mettant en scène un jeune couple coincé dans le régime des Talibans en Afghanistan en 1998.

L’auteur de BD sud-coréen Jung a quant à lui consacré un film d’animation à son enfance déracinée en adaptant en 2012 au cinéma sa bande dessinée COULEUR DE PEAU : MIEL, avec l’aide de Laurent Boileau. Il y narre différentes étapes de sa jeunesse d’orphelin, marquée par son adoption par des parents belges. Cette histoire personnelle, il la partage avec des centaines de milliers d’autres enfants, puisqu’à la suite de la guerre de Corée, le gouvernement sud-coréen lance un vaste programme pour faire adopter les orphelins du pays par des couples installés dans le monde entier. Comme JOSEP, tous ces films prouvent en définitive avec beaucoup de talent et de créativité que l’animation sérieuse pour adultes est vitale et mérite d’être défendue coûte que coûte.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram