Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Paul Verhoeven, grand cinéaste de la controverse

Posté par Alexis Lebrun le 12 juillet 2021
Au moment où le réalisateur néerlandais fait son retour à Cannes avec le sulfureux BENEDETTA (2021), dans lequel Virginie Efira incarne une nonne lesbienne au 17ème siècle, l'œuvre de Paul Verhoeven fait l’objet d’un réexamen critique, après des décennies de malentendus. Pour l’occasion, CINÉ+ met à l’honneur trois de ses films les plus célèbres, tous très controversés à leur sortie.
Le rapport à la violence

Paul Verhoeven l’a toujours revendiqué, la violence fait partie de ses trois thématiques de prédilection, avec le sexe et la religion (on y reviendra). Dès ses débuts dans les années 1970, il se fait connaître pour la violence graphique de ses films, violence qu’il aime saisir avec sa caméra, mais qui lui vaut souvent des polémiques importantes. Un blockbuster de sa période américaine est emblématique de l’incompréhension dont son œuvre a souvent été victime : STARSHIP TROOPERS (1997). Dans ce long-métrage de science-fiction, l’humanité doit faire face à la menace d’une armée d’arachnides extraterrestres. Elle décide donc d’envoyer dans l’espace une armée de jeunes volontaires (parmi lesquels cinq potes souvent naïfs et idéalistes) pour éradiquer ce péril mortel. 

Aujourd’hui, il semble évident que STARSHIP TROOPERS est une critique du fascisme et une satire de l’impérialisme américain, puisqu'il dénonce l’embrigadement d’une jeunesse sacrifiée à l’aide d’une propagande militariste. Et pourtant, le film a souvent été dénoncé à sa sortie comme faisant l’apologie de la guerre et de la violence, en raison de ses scènes crues qui seraient là pour satisfaire les bas instincts du spectateur. C’est un contresens total : le but de ces séquences est justement de retirer tout caractère exceptionnel à la violence, en montrant la banalité de l’horreur sans filtre.

Verhoeven, vulgaire et voyeur ?

Chez Verhoeven, la violence passe souvent aussi par la représentation du viol, une constante qui a toujours été très critiquée dans son œuvre. On la retrouve notamment dans SHOWGIRLS (1995), certainement son long-métrage le plus culte, puisqu’il a été détruit à sa sortie comme peu de films l’ont été dans l’histoire du cinéma, avant de devenir très apprécié par une large part des cercles cinéphiles, influencés par Jacques Rivette et Quentin Tarantino, qui en sont fans revendiqués. Elizabeth Berkley y interprète une jeune femme qui pose ses valises à Vegas avec pour objectif de devenir danseuse, mais qui devient finalement une vedette du striptease dans la cité du vice. Après avoir été longtemps vu comme un sommet de vulgarité et de voyeurisme, SHOWGIRLS est finalement reconsidéré des années plus tard comme un film majeur dans l’œuvre de Verhoeven. Il s’agit en effet encore une fois d’une satire hallucinante, mais cette fois du rêve américain, via la représentation de tous les excès les plus clinquants et grossiers de Las Vegas, et la façon dont la ville et ses pires individus broient les femmes à qui on promet la gloire contre du sexe. Ironie du sort, la carrière de l’actrice choisie pour le rôle principal du film ne s’est jamais remise des critiques à son encontre.

En 2016, ELLE a lui reçu un accueil enthousiaste de la part de la critique, mais il n’a pas échappé aux polémiques, en raison de son scénario. Isabelle Huppert y incarne en effet une cheffe d’entreprise violée par un homme entré par effraction dans sa maison, ce qui déclenche de sa part une réaction surprenante et une suite d’événements qu’il vaut mieux ne pas spoiler, tant ELLE reste l’une des meilleures réalisations récentes de Verhoeven. Aujourd’hui, ce dernier continue d’explorer la sexualité avec BENEDETTA, où il croise ce thème avec une autre de ses obsessions, la religion. Et surtout, il poursuit son incroyable galerie de personnages féminins qui sortent complètement des sentiers battus. Alors avant de juger Paul Verhoeven, il serait peut-être judicieux de (re)voir ses films les plus controversés. Généralement, on ne le regrette pas.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram