Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

The Big Lebowski, disponible dès le 16/03 sur CINE+CLUB et sur myCANAL.

The Big Lebowski ou l'énorme influence du Dude dans la pop culture

Posté par Rosario Ligammari le 13 mars 2020
The Big Lebowski est grand, très grand. S'il n'a pas fait l'unanimité à sa sortie, il a fallu en revanche peu de temps pour que le long-métrage des frères Coen devienne culte. Interprété par Jeff Briges, le personnage du Dude réunit aujourd'hui un nombre incroyable de fans à travers le monde. Décryptage.
Personnage « bigger than life »

Dans la vie, certaines personnes sont, comme on dit, « bigger than life » ; au cinéma, certains personnages peuvent être presque plus grands que... les films eux-mêmes. On retient des héros tels qu'Indiana Jones en archétype de l'aventurier, James Bond comme symbole de la classe british ou encore Néo dans la saga Matrix en tant que figure du cyberpunk. Cela fonctionne aussi avec les méchants comme Hannibal Lecter, le plus célèbre des cannibales, ou encore bien sûr le Joker, le méchant clown dépressif.

En incarnant un symbole fort, le nom propre de certains personnages est même devenu un nom commun, comme Lolita (Stanley Kubrick, 1962) – même s'il s'agit ici à proprement parlé de son surnom. En linguistique, on appelle cela une antonomase. The Big Lebowski, alias The Dude appartient à cette catégorie de personnages symboliques ; il est devenu le héros d'un grand nombre de spectateurs.

Le Dude, un personnage culte

Mais que représente Lebowski au juste ? D'abord, un film, The Big Lebowski (Ethan et Joel Coen, 1998), qui se voit comme une sorte de pastiche de film noir comme savent le faire les frères Coen. C'est aussi une comédie de bande, à la lisière de la bande dessinée et un long-métrage qui doit beaucoup à l'écriture de ses personnages et à leurs interprétations. On peut citer par exemple Walter, joué par l'éternel second rôle John Goodman, Jesus interprété par John Turturro, ou encore Julianne Moore dans la peau de Maude, une artiste féministe. Et au centre, l'incontournable Dude.

Avec ses cheveux longs un poil gras et son bouc, son flegme flamboyant et sa passion pour le bowling, le Dude incarne une espèce de « coolitude », un loser magnifique. En plus, Lebowski a le même prénom que son interprète – Jeff – au point qu'on pourrait croire qu'il s'agit d'un alter ego du comédien. C'est en tout cas l'un de ses rôles les plus marquants.

Et même icône de la pop culture

Devenu un gourou malgré lui, le Dude a une influence immense dans le monde de la pop culture. En 2002, soit quatre ans après la sortie du film (environ ce qui lui a fallu de temps pour devenir culte), un festival réunissant bowling, cinéma et musique a été mis en place à Louisville dans le Kentucky : le Lebowski Fest. Il existe toujours et attire des milliers de personnes. D'autres événements dans le même genre sont encore organisés aux États-Unis avec autant de succès.

Depuis 2005, un festival similaire a lieu à Londres tous les ans : The Dude Abides. La même année, le journaliste Oliver Benjamin crée le Dudisme, inspiré par la philosophie de vie du Big Lebowski ; sa « fausse religion » s'est bien répandue à travers le monde via Internet.

Enfin, le cinéma lui-même a rendu un nombre incalculable d'hommages au film des frères Coen, de South Park, le film (Trey Parker, 1999) à Bully (Larry Clark, 2001) en passant par Southland Tales (Richard Kelly, 2007). Et ce n'est pas fini. La bonne nouvelle pour les « dudistes » (et pour les autres), c'est que John Turturro a réalisé le spin-off inspiré de son personnage Jesus Quintana, The Jesus Rolls (sortie française prévue pour 2020).

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur CANAL+

Suivez CANAL+ Cinéma  sur :

Facebook

Twitter

Instagram