Anne Sinclair, Michel Jonasz et Maes donnent le la dans Clique

Posté par La rédaction de CANAL+ le 14 Novembre 2019
Ce mercredi 13 novembre, Anne Sinclair est venue nous présenter Fauteuils d'Orchestre, l’émission de musique classique qu’elle anime sur France 3. Elle a été rejointe plus tard par Michel Jonasz, qui vient de sortir son dix-neuvième album, intitulé La Méouge, le Rhône, La Durance. En fin d’émission, Maes est venu interpréter Street, son dernier morceau.
L’instant TV : et si Anne Sinclair reprenait 7 sur 7 ?

L’une des femmes les plus emblématiques du journalisme en France était dans Clique afin de nous présenter Fauteuils d'Orchestre, l’émission de musique classique dont elle est la présentatrice sur France 3. Il y a maintenant plus de trente ans, Anne Sinclair animait 7 sur 7 sur TF1, un grand magazine politique et sociétal. Si elle devait à nouveau être à la tête de cette émission en 2019, la journaliste ne saurait pas qui inviter. “La politique est partout, on ne peut pas ouvrir une radio ou une télé sans avoir un débat très antagoniste, dans une sorte d’hystérie collective, commence-t-elle par expliquer. Il y a un abus de binarité, il y a à la fois une pollution sonore, et le fait d’être obligé de se ranger dans un camp obligatoirement.” 

L’instant musical : Michel Jonasz s’approprie Clique à bras-le-corps

Peut-être que vous ne le saviez pas, mais vous écoutez du Michel Jonasz un dimanche sur deux sur M6. L’auteur-compositeur-interprète était dans Clique ce mercredi à l’occasion de la sortie de son dix-neuvième album, intitulé La Méouge, le Rhône, La Durance. Outre ses albums studio, Michel Jonasz titille également les musiques de générique puisqu’il a notamment composé et interprété celle de Zone Interdite. En plaisantant, Mouloud Achour lui a demandé ce que donnerait le générique de Clique version Michel Jonasz. Ni une ni deux, le chanteur s’est essayé à une petite démo. “Les mots portent leur propre musique, explique-t-il. Ça doit te ressembler, tu dois être un mec droit, sincère, qui aime voir la vérité en face”, ajoute-t-il en parlant de Mouloud Achour. Une déclaration qui a beaucoup ému l’animateur. 

L’instant rhétorique de Clément Viktorovitch : le suicide, un acte politique

Vendredi dernier, un étudiant lyonnais s’est immolé par le feu devant un bâtiment du Crous. Dans un message posté sur son compte Facebook, le jeune homme a expliqué qu’il visait “un lieu politique, le ministère de l'Enseignement supérieur et par extension le gouvernement.” Malgré ces mots, l’exécutif refuse de qualifier cet acte de “politique”, comme l’a démontré Clément Viktorovitch. Selon lui, ces déclarations sont fausses, et cela a été prouvé à trois reprises : par les faits d’abord, puisque l’étudiant nomme Emmanuel Macron, Nicolas Sarkozy et François Hollande. Par l’Histoire ensuite, car, par exemple, l'immolation du moine Thich Quang Duc le 11 juin 1963, a fait basculer l'histoire du Vietnam. Enfin, on apprend dès la première année d’études en sciences sociales que le suicide n’est pas seulement “un fait individuel ou psychologique mais social.” Autant d’éléments qui permettent d’affirmer que l’appel au secours de l’étudiant lyonnais était clairement politique.

L’instant live : Maes interprète “Street” et fait une grande annonce

Certifié disque de platine, son premier album intitulé Pure est sorti en novembre 2018. Le rappeur Maes nous a fait l’honneur de venir interpréter son titre Street, son dernier morceau, sur le plateau de Clique. Si le clip de ce titre est tourné au Brésil, c’est sobrement que Maes est venu délivrer son flow sur le plateau. Après sa prestation, le rappeur a profité de sa présence pour révéler que son deuxième album “arrive dans les bacs dans pas longtemps.” Nul doute que Clique vous tiendra au courant de l’avancement du projet. 

Clique, du lundi au vendredi, à 19H50 en clair sur CANAL+