Michel Denisot, Franck Dubosc, Sophie Mourousi et Tawsen parlent télé dans Clique

Posté par La rédaction de CANAL+ le 27 Novembre 2019
Ce mardi 26 novembre, Michel Denisot, Franck Dubosc et Sophie Mourousi étaient les invités de Clique. Tous les trois sont venus nous présenter le film Toute Ressemblance, dans les salles dès ce mercredi 27 novembre. L’occasion alors de parler de télévision, ce monde impitoyable méconnu de beaucoup de téléspectateurs. En fin d’émission, le rappeur belge Tawsen est venu faire son tout premier live sur le petit écran.
L’instant anecdote : un drôle de concours de circonstances à l’origine de son film

Pour démarrer l’émission, Clique accueillait Michel Denisot. L’occasion pour l’animateur de retrouver Mouloud Achour, avec qui il a collaboré pendant de nombreuses années dans le cadre du Grand Journal. C’est en partie pour parler télé que le monument du petit écran est venu rendre visite à son ancien chroniqueur. Ce mercredi sort Toute Ressemblance, un film avec Franck Dubosc dans lequel l’humoriste incarne un présentateur du journal télévisé prêt à tout pour sa carrière. Ce film est une première pour Michel Denisot derrière la caméra, lui qui n’avait jamais réalisé de film auparavant. Un honneur qui aurait bien pu ne jamais se produire puisque la décision de faire ce long-métrage est venue à tout hasard. Pendant le festival de Cannes, l’animateur s’est rendu dans un dîner organisé par le groupe d’exploitation cinématographique UGC, et a commencé à raconter tout un tas d’histoires. A deux heures du matin, la dirigeante essaye de le convaincre de réaliser un film autour de tout cela. “J’ai dit « oui » comme on le dit à deux heures du matin, et puis le lendemain, ils m’ont appelé en me disant que ce n’était pas une plaisanterie. Et voilà où on en est aujourd’hui.” Un drôle de concours de circonstance qui pourrait être à l’origine de l’un des cartons ciné de l’année.

L’instant impitoyable : quand la loi de l’audience règne en maître sur la télévision

Quelques instants plus tard, dans l’émission, Franck Dubosc a rejoint Michel Denisot. Il incarne Cédric Saint Guérande, l’indéboulonnable présentateur du JT dans Toute Ressemblance. L’histoire du film dépeint sa chute, notamment à cause de ses audiences en constante baisse. Si le long-métrage évoque cet engrenage, c’est parce qu’il est le même dans la vraie vie. “On sait à quel point le score du lendemain matin est important, quand les audiences arrivent”, explique Franck Dubosc. Lui qui a joué dans la série Les Beaux Malaises sur M6 en a même fait les frais. “C’était parti, c’était super, ils adoraient ça, on n’avait pas le score. Et à 9h06 [après la publication des audiences, ndlr], c’était arrêté, c’était terminé”, évoque l’humoriste. 

L’instant rhétorique de Clément Viktorovitch : l'interview de Manuel Valls dans "'l'instrument" qu'est le JT

Manuel Valls était l’un des invités de l’émission 20H30 le dimanche sur France 2 ce week-end. Clément Viktorovitch a bien sûr décortiqué ses paroles, et cela s’est montré très intéressant dès le début de son interview. En effet, l’ancien Premier ministre a d’abord parlé du JT comme d’un “instrument”. Un mot juste mais qui choque par son côté honnête; il s’agit bel et bien d’un “outil qu’on utilise à sa guise pour diffuser un message.” Plus tard dans son entretien, Manuel Valls a indiqué qu’il fallait être du côté d’Emmanuel Macron face à Marine Le Pen. Plus qu’un faux dilemme, “il présente la politique comme une lutte entre le bien et le mal, nous explique Clément Viktorovitch. C’est une petite maladresse dans laquelle Manuel Valls met en lumière le storytelling d’Emmanuel Macron, c’est-à-dire le récit qu’il déploie implicitement dans sa communication.” Or, le Président de la République n’est pas “un chevalier blanc qui unit derrière sa bannière l’ensemble du royaume afin de lutter contre les armées maléfiques”, conclut notre expert en rhétorique. 

L’instant souvenirs : Sophie Mourousi nous parle de son père, Yves

Pour faire un film sur les coulisses de la télévision, il faut en être passionné. C’est bien évidemment le cas de Michel Denisot puisqu’il évolue dans ce milieu depuis près de 50 ans. Dans les années 70, il coprésente le JT de 13 heures avec Yves Mourousi sur TF1. La fille de ce dernier, Sophie Mourousi, qui joue le rôle d’une journaliste dans Toute Ressemblance, était sur le plateau de Clique afin d’évoquer les souvenirs de son père, véritable star de la télévision française il y a 40 ans. “J’avais du mal avec l’idée qu’il avait été très connu à une époque, confie-t-elle. J’étais excessivement amoureuse de Leonardo DiCaprio, et je lui disais « mais par rapport à Leo, tu étais plus ou moins connu ? »”. Une question à laquelle le présentateur du JT a fourni une réponse bien sentie : “J’étais presque autant connu que Leonardo”, lui avait dit son père, décédé en 1998. 

L’instant live : Tawsen nous interprète “Safe Salina” en exclusivité

Pour conclure cette émission très tournée TV, le rappeur Tawsen est monté sur la scène de Clique. Il est venu nous interpréter le titre Safe Salina. Alors qu’il a déjà sorti quelques titres bien solides, c’était la toute première fois que le jeune Belge venait chanter l’une de ses chansons en live sur un plateau de télévision. Au vu des applaudissements après sa prestation, il devrait rapidement être amené à revenir sous le feu des projecteurs.

Clique, du lundi au vendredi, à 19H50 en clair sur CANAL+