Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

De Fleabag à Run (OCS) en passant par James Bond, connaissez-vous bien Phoebe Waller-Bridge ?

Posté par Alexis Lebrun le 20 Avril 2020
Inconnue il y a 10 ans, cette anglaise que le petit et le grand écran s’arrachent est l’une des personnalités les plus importantes des années 2010. Et elle ne compte pas s’arrêter là : avec Run, sa nouvelle série diffusée depuis le 13 avril sur OCS, elle met le pied dans la porte de HBO.

Lors des derniers Emmy Awards, une femme de 34 ans a littéralement plané au dessus de la prestigieuse cérémonie américaine. En remportant quatre prix pour Fleabag et en étant nominée six fois pour Killing Eve, Phoebe Waller-Bridge a reçu une consécration parfaitement méritée. Mais tout n’a pas été si simple avant qu’elle commence à recevoir des coups de fil en provenance d'Hollywood.

Alors comment cette londonienne qui avait toutes les peines du monde à décrocher des rôles a-t-elle réussi à s’imposer dans un milieu profondément masculin pour devenir la nouvelle icone féministe de la génération actuelle ? Avant le lancement de sa nouvelle série sur HBO aux Etats-Unis et OCS en France, disponible avec CANAL+, retour sur une ascension éclair.

2013 : le one-woman show Fleabag

Après ses études à la Royal Academy of Dramatic Art, Phoebe Waller-Bridge entame sa carrière d’actrice au théâtre et à la télévision, mais les castings ne lui réussissent pas vraiment. Avec son humour féroce et son insolence, elle ne rentre pas dans les cases habituelles, et rate par exemple un rôle pour Downton Abbey, après avoir été trop drôle dans une scène qui n’était pas censée l’être.

Mais elle ne se décourage pas et écrit sur son temps libre, ce qui donne le one-woman show Fleabag, l’histoire d’une femme en colère qui doit gérer la mort de sa meilleure amie en même temps que sa passion pour le sexe. Avec sa répartie acide et ses monologues qui défoncent le quatrième mur, Waller-Bridge remporte le Fringe First Award de l’Edinburgh Festival Fringe, le festival artistique de référence. Et sa prestation va lui permettre de créer ses premières séries.

2016 : l’expérience Crashing et l’adaptation de Fleabag sur BBC Three

Après être apparue dans huit épisodes de Broadchurch en 2015, la carrière de celle que l’on surnomme « PWB » est prête à décoller. Début 2016, sa première série est diffusée sur Channel 4 : Crashing. Waller-Bridge montre sa polyvalence puisqu’elle signe le scénario et joue également dans cette histoire où des vingtenaires se retrouvent logés dans un ancien hôpital dont ils doivent prendre soin.

Mais c’est à l’été 2016 que les choses sérieuses commencent vraiment. En adaptant Fleabag pour BBC Three, Phoebe Waller-Bridge crée et écrit l’une des meilleures séries comiques de la décennie, en cassant les codes avec un humour noir décoiffant. Une nouvelle fois, elle détonne dans le premier rôle, et pour la première fois, les nominations commencent à arriver.

Mais si la première saison est déjà acclamée par absolument tout le monde, la deuxième a mis fin à l’aventure dans un véritable déluge de récompenses. Et dire qu’il n’y a eu que douze épisodes au total ! En France, Fleabag a même été adaptée sur CANAL+ dans Mouche, série où Phoebe Waller-Bridge est remplacée par Camille Cottin.

2018 : passage au thriller avec Killing Eve et découverte de… Star Wars

Entre les deux saisons de Fleabag, Waller-Bridge adapte en série le roman Codename Villanelle de Luke Jennings. Elle offre les deux rôles principaux (une tueuse et celle qui la traque) à des femmes et signe un nouveau coup de maître avec la première saison dont elle écrit le scénario et dont elle est la showrunner, avant de passer la main pour les saisons suivantes. Cette incursion dans le royaume très masculin du drame se solde une nouvelle fois par une avalanche d’éloges et de nominations.

Parallèlement à sa carrière à la télévision, Phoebe Waller-Bridge joue dans plusieurs films, et notamment le rôle du droïde L3-37 dans Solo: A Star Wars Story, sorti en 2018. Lors de la promo du film, elle explique sur un plateau qu’elle n’avait jamais vu un film de la saga et pensait que les droïdes étaient des humains au moment de son audition. La preuve qu’elle n’a pas peur de la communauté des fans de Star Wars.

2019 : à la rescousse du dernier James Bond

Et comme Waller-Bridge est maintenant aussi une scénariste convoitée, elle a été appelée par Daniel Craig lui-même pour venir en aide au script de Mourir peut attendre, le nouveau film James Bond dont le développement a été particulièrement chaotique. Les rapports compliqués entre 007 et les femmes ne sont un secret pour personne, et l’interprète de l’agent secret le plus célèbre du monde a eu la bonne idée de faire appel à un talent réputé pour la qualité d’écriture de ses personnages féminins, afin d’apporter un peu de folie au film.

Elle va ainsi devenir la deuxième femme seulement à être créditée au générique d’un James Bond dans la catégorie scénario. Une belle reconnaissance, au moment où elle fait ses premiers pas de productrice pour une série HBO : Run.

Run, saison 1 diffusée depuis le 13 avril sur OCS, disponible avec CANAL+, et Killing Eve saison 1 à 3, disponibles sur CANAL+.