Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

De Robot Chicken à Crossing Swords, le bouillonnement créatif de l’animation pour adultes

Posté par Alexis Lebrun le 14 décembre 2020
Un peu plus de trente ans après la naissance des Simpson et la révolution qui a suivi à la télévision, les séries animées réservées aux adultes n’ont jamais été aussi nombreuses. Mieux encore, cette abondance ne nuit en rien à la qualité moyenne des œuvres de ce genre, bien au contraire. À l’occasion de la diffusion de la nouvelle série Crossing Swords sur CANAL+, voici une petite sélection du meilleur de l'animation américaine pour adultes. Une liste forcément sous la haute influence d’Adult Swim.
Robot Chicken

Honneur aux anciens. Quand Seth Green et Matthew Senreich lancent Robot Chicken en 2005 sur Adult Swim, ils n’imaginent sans doute pas que cette série assez étrange sera encore là quinze ans plus tard, avec 10 saisons et plus de 200 épisodes au compteur. Mais avec son animation en stop-motion et ses enchaînements de sketchs qui mélangent humour noir et parodies bien senties de la pop culture, Robot Chicken est devenue la valeur sûre d’Adult Swim et sa série avec la plus grande longévité.

Et même si on y trouve quelques personnages récurrents comme le savant fou créateur du robot cyborg qui donne son nom à la série, ce qui fait la réputation de Robot Chicken (en plus de son écriture très drôle), ce sont les centaines de guests stars ayant participé au doublage – parfois dans leur propre rôle – au fil des années. Et sans l'influence décisive de Robot Chicken sur le renouveau du stop-motion, deux des séries citées ci-dessous n’existeraient probablement pas.

SuperMansion

En 2015, Matthew Senreich récidive en créant avec un autre habitué de Robot Chicken (Zeb Wells) une nouvelle série animée en stop-motion diffusée sur Adult Swim aux Etats-Unis : SuperMansion. Contrairement à Robot Chicken, elle possède une vraie intrigue, du moins en apparence. En gros, on suit les aventures d’un groupe de super-héros ringards qui se font appeler la « Ligue de la Liberté », et qui sont des parodies de super-héros bien connus comme Superman, Batman, Tigra ou Hulk. Ces bras cassés (nommés Black Saturn, Coochi, Robobot, American Ranger et Brad) sont menés par Titanium Rex, un justicier qui a passé l’âge de sauver le monde en affrontant des méchants aussi ridicules que lui et ses compères.

Si l’on retrouve encore Seth Green parmi les producteurs et les voix de la série, la star de SuperMansion est incontestablement Bryan Cranston. L’acteur rendu célèbre par son rôle dans Breaking Bad incarne en effet le personnage principal et s’amuse avec ce rôle de super-héros handicapé par ses problèmes de santé de personne âgée. Avec ses dialogues grossiers et son humour absurde, SuperMansion s’inscrit dans la continuité directe de Robot Chicken, et influencera une autre série en stop-motion que l’on évoque plus bas.

Final Space

Parmi toutes les séries d’Adult Swim citées dans cet article, Final Space est un peu à part, car elle est sûrement celle dont les dialogues sont les moins outrageux, mais aussi où l’intrigue et l’émotion occupent le plus de place. C’est d’abord un space-opera épique avec un scénario bien plus sérieux qu’il n’en a l’air : un prisonnier de l’espace doit éviter la destruction de l’univers en venant en aide à Mooncake, un petit alien vert incroyablement mignon mais qui dispose aussi d’un pouvoir effroyablement destructeur, du genre qui attise les convoitises des personnages malintentionnés, comme le terrible Lord Commander.

Pour autant, Final Space accorde évidemment une large place à l’humour grâce à la grande gueule qui lui sert de personnage principal et qui a une obsession pour les cookies : Gary Goodspeed. Même si elle débite les vannes à un rythme effréné, la série parvient en fait réellement à se démarquer grâce à sa dimension dramatique et à ses scènes émouvantes assez mémorables, d’autant plus qu’elle aborde des sujets graves liés notamment à l’enfance, le tout dans une ambiance générale à la noirceur insoupçonnée, et qui tranche avec la légèreté de la concurrence. En dépit de son apparence mignonne, c'est donc une série aussi "adulte" que le reste de cette sélection.

Rick & Morty

LA série animée pour adultes des années 2010. Est-il est encore nécessaire de présenter ce duo devenu un véritable phénomène mondial en seulement quelques années ? En 2013, le créateur de Community Dan Harmon et le doubleur Justin Roiland créent pour Adult Swim la pépite absolue, celle qui remet véritablement l’animation pour adultes au centre du monde des séries, et qui peut regarder ses glorieux ancêtres Les Simpson et South Park dans les yeux sans ciller : Rick & Morty. Et même si elle peut être comparée aux productions d’Adult Swim, sa recette est unique.

On y suit les aventures intergalactiques complètement surréalistes d’un savant fou nihiliste et alcoolique (Rick), qui entraîne son petit-fils crédule à la voix plaintive (Morty) dans de multiples dimensions toutes plus dangereuses les unes que les autres, où ils rencontrent des espèces extraterrestres absurdes et en apprennent surtout davantage sur les grands mystères de l’existence. Car en plus de ses personnages secondaires, dialogues et voix à se rouler par terre, Rick & Morty est une série grave et émouvante qui aborde des sujets sérieux et même de grands thèmes philosophiques. On ne compte plus les épisodes ayant retourné le cerveau des fans (quand ils ne finissent pas en pleurs), qui attendent les nouveaux épisodes de la série fébrilement pour les analyser dans les communautés dédiées sur le web. Et la bonne nouvelle, c’est que ce n’est pas près de s’arrêter : on sait d’ores et déjà que soixante nouveaux épisodes ont été commandés par Adult Swim, ce qui promet encore une longue vie à la série.

Crossing Swords

Après le vide laissé par l’arrêt de SuperMansion en 2019, il n’aura pas fallu attendre longtemps avant de voir débarquer une nouvelle série en stop-motion pour adultes. Mais cette fois-ci, le décor change radicalement. Crossing Swords prend en effet place dans un univers médiéval fantastique complètement déjanté, dont les personnages sont de petites figurines en bois mignonnes en apparence mais très immorales dans la réalité. C’est notamment le cas du Roi Merriman (Antoine de Caunes en VF), un tyran qui conspire comme il respire pour rester à tout prix à la tête du royaume, malgré sa bêtise. Il fait la rencontre du brave héros de l’histoire, le jeune paysan Patrick (Baptiste Lecaplain en VF), un grand rêveur avec des idées progressistes pour l'époque, mais qui veut aussi impressionner ses parents en devenant écuyer du couple royal. Quant à la Reine Tulipe (Camille Chamoux en VF), c'est une femme hautaine et snob à l'humour ravageur, qui mène une vie sexuelle trépidante dans le dos du roi.

Malheureusement pour lui et heureusement pour nous, les beaux idéaux de Patrick se heurtent de plein fouet à ce monde de fous où tout le monde rivalise de cruauté et de vulgarité. Crossing Swords prend la forme d’un voyage initiatique trash dont l’humour évoque souvent Robot Chicken ou SuperMansion, et ce n’est pas un hasard. Ses deux créateurs John Harvatine IV et Tom Root sont tous les deux des têtes pensantes de ces deux séries (à la voix, à l’écriture et/ou à la production). Enfin, on retrouve aussi le duo Matthew Senreich et Seth Green parmi les producteurs de Crossing Swords, ce qui prouve que quinze ans après les débuts de Robot Chicken, la boucle est bouclée. Et comme Crossing Swords a déjà été renouvelée pour une deuxième saison, l’animation pour adultes n’a pas fini de faire parler d’elle dans le royaume des séries.

Retrouvez la série dès le 21 décembre en clair et en intégralité sur CANAL+ ainsi qu'une sélection des meilleures séries animées adultes avec notamment :

RICK & MORTY / FINAL SPACE / PRIMAL / ROBOT CHICKEN / MR PICKLES / LES KASSOS / MOOT MOOT