Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

La Chronique des Bridgerton (Netflix) : tout ce qu’il faut savoir sur la série

Posté par Sarra Khemiri le 21 décembre 2020
Shonda Rhimes revient pour les fêtes de fin d’année avec sa nouvelle série La Chronique des Bridgerton. Une fiction piquante et romantique, adaptée des romans de Julia Quinn, qui arrive le 25 décembre sur Netflix, disponible avec CANAL+.

Élégance, potins, scandales et amourettes, La Chronique des Bridgerton s’impose comme le nouveau Gossip Girl des années 1810. Les robes sont splendides, les coiffures impeccables, les costumes chatoyants et les dialogues chic et mordants. Les jeunes gens coulent des jours heureux entre les bals mondains et les promenades en calèche, mais leurs visages s’empourprent et s’ombragent à la vue d’un petit journal audacieux et impertinent qui relatent leurs frasques de la veille. Les grandes familles de la société britannique vivent alors dans la peur de la plume moqueuse et acide de la discrète, mais non moins célèbre, Lady Whistledown. Une auteure de l’ombre, délicieusement insolente, qui n’hésite pas à mettre en lumière les plus grands secrets de l’aristocratie pimpante.

Une divine idylle au cœur de l’histoire

Si chaque personnage en prend régulièrement pour son grade dans les pages effrontées de la Lady, le scénario de La Chronique des Bridgerton reste principalement centré sur les débuts de Daphné dans le monde adulte. Jeune fille en fleur prête à s’épanouir, cette dernière débarque sur le marché du mariage et met tout en œuvre pour trouver un époux convenable. Elle fait alors la rencontre du ténébreux duc de Hastings, séduisant célibataire, qui refuse toute idée d’hymen. Tous les deux vont alors s’allier et mettre en place une ruse, qui rendra Daphné plus désirable que jamais et qui conférera une tranquillité pérenne au duc, harcelé par les mères des demoiselles à marier.

De jeunes révélations

Portée par un casting très éclectique, La Chronique des Bridgerton met en avant de nouveaux acteurs prometteurs, jusqu’ici méconnus du grand public. Le duo phare, incarné par Phoebe Dynevor et Regé-Jean Page, jouit ainsi d’une agréable fraîcheur, qui adoucit la série par sa candeur et son alchimie certaine. A leurs côtés, on retrouve des comédiens plus expérimentés comme Jonathan Bailey (Chewing Gum, W1A), Ben Miller (Meurtres au paradis) ou encore Julie Andrews (Mary Poppins), qui prête ici sa voix à la narratrice, Lady Whistledown. Les générations sont différentes, les styles multiples et la distribution des plus inclusive. Le rendu n’en est alors que plus vivant et promet de jolies surprises.

Un décor coquet

Avec une intrigue ancrée au début du XIXe siècle, la série enchante par de jolis costumes raffinés, mais aussi par ses décors bourgeonnants et verdoyants. La Chronique des Bridgerton s’illumine alors de couleurs vives et propose une photographie extrêmement joyeuse et énergique. Les huit épisodes d’une heure insufflent ainsi un parfum de printemps, aussi délicat que plaisant. De quoi s’évader quelques heures en délaissant le froid de l’hiver, pour la beauté des fleurs.

Retrouvez La Chronique des Bridgerton à partir du 25 décembre 2020 sur Netflix, disponible avec CANAL+.