Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Pacemaker, le clandé malgré lui du Bureau des légendes

Pas du tout formé pour aller sur le terrain, César, alias Pacemaker, se débrouille comme un chef. On le retrouve dans la saison 5 du Bureau des légendes, à partir du 6 avril.

Arrivé en saison 4 du Bureau des légendes, César (Stefan Crepon) est vite devenu un rouage essentiel de « la boîte ».

Ce jeune hacker surdoué de la « DT » (direction technique), qui n’était pas du tout destiné à se rendre sur le terrain, s’est retrouvé propulsé en plein cœur de l’action lorsqu’il a été envoyé à Moscou, au contact des hackers du Centre 21 et des renseignements russes.

Ce qui n’avait pas plu à tout le monde : « Si je comprends bien, on a déjà un agent dans les griffes du FSB [Malotru], et vous nous proposez d’en envoyer un deuxième », ironisait JJA à l’époque.

Et pourtant, « Pacemaker », sous la légende de son collègue Sylvain Ellenstein, pas formé ni préparé pour un sou, sera quand même « envoyé au casse-pipe », selon l’expression de La Mule.

Le nouveau clandé aura quelques moments de panique et de flottement mais arrivera, globalement, à gérer son stress, faisant toujours preuve de bon sens et d’une grande capacité d’adaptation (il parle russe) et d’improvisation (on se souvient encore de la scène du piano, saison 4).

Comme dans la saison 5, dans laquelle il garde son style, parfaitement à l’aise au milieu des ordinateurs et des drones qui bourdonnent : pour parler à Sylvain Ellenstein (le vrai, cette fois-ci), il utilise naturellement un « langage geek » codé, incompréhensible pour les non-initiés. Porte toujours ses t-shirts « Data nerd ». Ne renonce pas à sa vie privée, se mettant en couple avec une jeune Russe.

Et est toujours aussi fort, arrivant par exemple à recueillir un maximum d’informations sur la Toile à propos d’inconnus pris en photo dans la rue par ses collègues. Ou plus simplement, à faire son travail, sans jamais éveiller les soupçons.

Ce qui ne l’empêchera pas de douter parfois, notamment après les révélations du Figaro sur la mort de Malotru. Mais jamais de flancher, même sous pression. Montrant là que, formé ou non, il est bien de la même trempe que ses collègues plus chevronnés.

Et quoi qu’en dise JJA : « C’est un miracle que Pacemaker soit encore en place. »

Le Bureau des légendes, saison 5, Création Originale, en ce moment sur CANAL+.