Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Shadowplay : passage en revue des troupes et du casting

Posté par Alexis Lebrun le 9 septembre 2021
Située en 1946 dans le Berlin de l’après-guerre, cette nouvelle série d’époque signée Måns Mårlind (The Bridge, Jour polaire) se distingue par son intrigue relativement retorse. Alors pour vous introduire à Shadowplay, disponible sur CANAL+, quoi de mieux qu’une présentation des personnages principaux et de celles et ceux qui se cachent derrière ?
Max McLaughlin (Taylor Kitsch)

Le héros (si tant est qu’on puisse parler de héros dans une série si sombre), c’est lui ! Envoyé à Berlin pour aider à former une force de police locale à même de mettre un peu d’ordre dans le chaos de la ville, ce policier de Brooklyn enquête également sur une série de crimes abominables commis par un docteur qui se fait appeler l’Engelmacher (faiseur d’anges), et qui ne fait pas de cadeaux (euphémisme) aux femmes qu’il fait avorter. Mais ce n’est pas tout : Max a aussi une affaire plus personnelle à régler, car c’est à Berlin que pourrait se trouver son frère porté disparu depuis la guerre, et qui serait devenu selon la rumeur un redoutable tueur de nazis.

Le personnage de Max est incarné par le canadien Taylor Kitsch, ancien de Friday Night Lights apparu entre temps dans la deuxième saison de True Detective (OCS) et dans l’excellent film HBO The Normal Heart (OCS), qui prend place dans le New York des années 1980 au moment de l’irruption du virus du sida.

Moritz McLaughlin (Logan Marshall-Green)

Bien sûr, le frère de Max est vivant, mais il faut voir dans quel état il se trouve. Après avoir déjà été marqué enfant par un terrible drame en compagnie de son frère, il a également été traumatisé par la guerre à laquelle il a participé, et il se terre désormais à Berlin, où il passe son temps à traquer les nazis encore présents avant de les exécuter avec une violence inouïe.

Cette espèce d’ange exterminateur est joué par l’acteur américain Logan Marshall-Green, incontournable sur le petit écran ces dernières années, puisqu’il figurait au casting de Traveler, Dark Blue (Netflix), Quarry (OCS) et Damnation (Netflix). Point bonus à ne pas négliger pour pas mal de personnes : c’est le sosie officiel de Tom Hardy (ou presque).

Elsie Garten (Nina Hoss)

Cette femme allemande est celle qui doit diriger la nouvelle police berlinoise formée par Max. Alors qu’elle occupait un poste de scientifique avant la guerre, Elsie a dû se consacrer ensuite au déblaiement des décombres entassées dans les rues d’une ville de Berlin en ruines. Désormais, elle doit entraîner avec Max de jeunes policières inexpérimentées et munies de moyens rudimentaires, le tout en luttant contre les agissements criminels des soldats russes et en tentant de découvrir le monstre qui laisse des cadavres de jeunes filles derrière lui. Comme si cela ne suffisait pas, son mari est présumé mort, mais elle garde un espoir inébranlable de le retrouver vivant.

Shadowplay étant une série internationale, Elsie est interprétée par l’actrice allemande Nina Hoss. Son visage est familier des fans de Homeland (Netflix), puisqu’elle y a joué le rôle d’Astrid pendant plusieurs saisons. Au cinéma, elle est aussi apparue dans Un homme très recherché (Anton Corbijn, 2014), un des derniers films tournés par Philip Seymour Hoffman avant sa mort prématurée.

Tom Franklin (Michael C. Hall)

Bien installé à Berlin et entouré des peintures qu’il affectionne, ce vice-consul américain est le patron de Max, mais il n’est pas très intéressé par la mission de ce dernier. Tom Franklin a d’autres idées en tête : il est secrètement à l’affût de toutes les informations qu’il peut soutirer à Max sur la présence russe dans la ville, qui est évidemment un motif d’inquiétude pour les Américains en ce début de guerre froide (rappelons que la ville est coupée en quatre zones occupées par la France, la Grande-Bretagne, l’URSS et les Etats-Unis).

Evidemment, malgré sa moustache, tout le monde a reconnu ce cher Michael C. Hall dans le rôle de Tom. L’acteur – qui fera très prochainement son retour pour une saison 9 de Dexter – en fait des caisses dans le registre du beau parleur duplice, mais que voulez-vous, on ne peut pas résister à celui qui jouait David Fisher dans Six Feet Under.

Claire Franklin (Tuppence Middleton)

Notre vice-consul moustachu n’est pas célibataire, puisqu’il vit à Berlin avec sa femme britannique. Mais quelque chose cloche dans ce mariage, et quand Claire fait la rencontre de Max, cette mondaine brillante et sophistiquée est très vite attirée par cet homme radicalement différent de son mari. Comme quasiment tous les personnages de Shadowplay – et plus particulièrement les femmes –, elle est aussi hantée par un traumatisme, ce qui a peut-être un lien avec sa détestation profonde des Allemands.

Dans la peau de Claire, on retrouve un des visages les plus connus du casting, l’actrice britannique Tuppence Middleton, célèbre pour son rôle dans la série des sœurs Wachowski, Sense8 (Netflix), mais qui a aussi percé au cinéma depuis sa révélation dans The Imitation Game (Morten Tyldum, 2014). Après avoir joué dans le film Downton Abbey (Michael Engler) en 2019, elle a enchaîné l’an dernier des rôles dans le film de science-fiction flippant de Brandon Cronenberg, Possessor, et dans Mank (Netflix), le film d’époque oscarisé de David Fincher, tourné en noir et blanc. Autant dire que Tuppence Middleton est à l’aise dans les costumes et décors d’époque comme ceux dont on se délecte dans Shadowplay.

Shadowplay épisodes 1 à 8, disponibles en intégralité sur CANAL+.