This Is Going To Hurt : 5 bonnes raisons de regarder la série

Posté par La Rédaction CANAL+ le 29 mars 2022
This Is Going To Hurt est la nouvelle dramédie britannique qui promet de ne pas vous laisser indifférent. Série médicale grinçante et poignante, voici 5 bonnes raisons de ne surtout pas passer à côté de cette fiction inspirée de faits réels.

Inspirée des écrits autobiographiques d’Adam Kay, This Is Going To Hurt retrace le quotidien de l’auteur alors qu’il travaillait dans le service de gynécologie et d’obstétrique d’un hôpital de Londres. L’intrigue se déroule alors en 2006 et on y suit les situations parfois complexes que peuvent rencontrer les médecins et le personnel soignant, mais aussi les conséquences que cela peut avoir sur leur vie personnelle. Au programme, ce sont sept épisodes riches en émotion qui ne laisseront personne indemne.

Une série inspirée de faits réels

Comme présentée précédemment, This Is Going To Hurt est avant tout inspirée du roman autobiographique d’Adam Kay, connu pour être un écrivain comique britannique mais qui, avant cela, avait commencé une carrière médicale. La série s’appuie alors sur des bases solides et un vécu, donnant ainsi un côté hyper réaliste aux personnages présentés ainsi qu’aux intrigues. Une façon de découvrir les coulisses et les vérités d’un milieu parfois idéalisé ou rendu plus glamour qu’il ne l’est. 

Une intrigue poignante…

This Is Going To Hurt porte bien son nom, autant pour les patientes d’Adam Kay et des autres personnages, que pour les spectateurs. Car, oui, la série n’épargne rien et tend à montrer les choses de la façon la plus réaliste possible. Il faut donc s’attendre à voir du sang, évidemment, mais pas que, This Is Going To Hurt ne vous épargnera pas les images crues, les moments embarrassants, le tout accompagné de commentaires souvent grinçants.

Mais au-delà des images parfois difficiles à regarder, la série d’Adam Kay est aussi un véritable tourbillon d’émotions, que ce soit avec les patientes ou les médecins. This Is Going To Hurt aborde des sujets forts et parfois même tabous avec beaucoup de justesse et certaines intrigues vont, à coup sûr, vous bouleverser. Mais ne vous inquiétez pas, la bonne humeur est aussi au rendez-vous car la série a les clés pour vous faire passer du rire aux larmes en une scène.

…Accompagnée d’un humour grinçant

Si la série d’Adam Kay s’annonce comme un récit poignant qui ne censure pas la phase sombre du métier de soignant - autant sur ce que vivent les patient(e)s que sur les difficultés rencontrées par les médecins - il ne se fera pas sans humour. Adam Kay n’est pas un écrivain comique pour rien et on retrouve son ton grinçant et de l’humoir noir dès les premières minutes de This Is Going To Hurt. Un moyen de dédramatiser quelque peu un sujet à la fois sensible et complexe.

Un personnage principal complexe mais attachant

A l’image du reste de la série, le personnage principal est lui aussi complexe. S’il peut paraître antipathique avec son air pince-sans-rire, on s’attache peu à peu à Adam Kay notamment grâce ces petits moments où il brise le quatrième mur. En s’adressant directement aux téléspectateurs, le héros crée un lien privilégié entre lui et son public qui devient, en quelque sorte, son confident. De plus, This Is Going To Hurt montre en parallèle la vie personnelle d’Adam et la façon dont son travail peut impacter. Difficile alors de ne pas ressentir une certaine compassion à son égard en étant témoin de la vie éreintante qu’il mène et des sacrifices qu’il fait.

Un casting brillant

Pour incarner Adam Kay à l’écran, c’est l’acteur anglais Ben Whishaw, vu notamment dans The Danish Girl ou qui joue Q dans les trois derniers James Bond aux côtés de Daniel Craig, qui a été choisi. À ses côtés, ce sont des noms tout aussi qualitatifs que l’on retrouve avec Ambika Mod (Trying), Alex Jennings (The Crown), Michele Austin (EastEnders), Rory Fleck Byrne (Ghosts), Ashley McGuire (It’s a Sin), Kadiff Kirwan (The Stranger) ou encore Harriet Walter (Killing Eve, Succession).

Retrouvez This Is Going To Hurt, dès maintenant seulement sur CANAL+