Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Validé : punchlines et bande son pointue

La musique originale de la Création Originale Validé, à voir sur CANAL+, a été orchestrée avec soin par Moussa Mansaly.

C’est bien normal, pour une série sur le rap : sur la bande originale de Validé, il n’y a que du lourd. Elle est même comme un personnage à part entière entière…

Coordonnée par le rappeur Sam’s, alias Moussa Mansaly (qui interprète Mastar, le parrain du rap), celle-ci comporte son lot de surprises. 

Déjà, le gotha du rap français y est réuni, avec pour commencer Lacrim et Sam’s dans le morceau-titre, « Validé ». Véritable hit de la série (et au-delà), il démarre tout en douceur avant d’enchaîner sur cette instru si emblématique, et ce débit-mitraillette : « J'ai braqué l’industrie, ma gueule, j'ai jamais mendié / J'ai commencé en bas du bloc, avant d’y finir rentier / Depuis l'début, Mastar domine les charts d'décembre à janvier / Nouvel album, je pète le score, ensuite, j'irai me ranger. »

Parce que bien sûr, les paroles accompagnent le déroulement de la série… un peu comme dans une comédie musicale, mais version rap ombrageux avec des pointures.

Lesquelles jouent chacune leur partition, dans leur style propre, comme Ninho et Hös Copperfield sur « Pirate », Hornet La Frappe sur « Cowboy », Soprano sur « Plus rien à perdre » ou Gims et Chaka 47 sur « Légendaire ».

Justice (« La juge inflige des peines avec le marteau d'Thor »), trafic de stupéfiants (« Pour mes soldats postés chaque jour dans le four »), rivalités entre artistes (« Y a de la jalousie, des mecs bizarres dans l'pe-ra »), importance du quartier (« Rien n'vaut l'sourire de mes darons et la fierté de mon quartier »)… Tous les codes du rap sont là, mais pas uniquement.

Si les punchlines des stars du rap s’enchaînent (« J'veux pas de ta place, elle est trop p'tite, t'es aussi mauvais que ton bout d'shit », chante Gims), la nouvelle génération n’est pas en reste, avec Léto, Rémy, Niro, GLK, Naza, ALP, PSO THUG, Da Uzi ou encore Chily venus en renfort.

Mais la force de la bande originale de Validé, c’est aussi l’interprétation des personnages principaux. Avec les tubes du parrain Mastar bien sûr (Sam’s), qui assoit sa position avec des titres comme « Castro » ou « J’reviens de loin ».

Sans oublier le héros de la série : Apash, interprété par le rappeur Hatik, débarqué comme une fusée dans le rap game avec sa très remarquée série de mixtapes Chaise pliante. Celui-ci challenge Mastar avec des tubes  sombres et percutants comme « Dans la fusée », « Prison pour mineurs » ou l’ultra efficace « Buena Noche ».

Plus incisif que jamais, avec son flow agressif, il déroule ses lyrics comme autant d’uppercuts : « Même si t'es sur l'trône, Apash va te scalper, j'suis un découpeur en série, ma bouche, c'est un scalpel / J'lui là pour faire skalape, ta carrière, elle est passée, les anciens, j'vais les baffer, au micro, j'suis Mbappé. »

Tout comme son rival Karnage (Bosh), nouveau tueur du rap et protégé du tout-puissant Mastar : « Mastar et Karnage, c'est plus un featuring, ma gueule, c'est un cage-bra », fanfaronne-t-il sur « Yasska ».

Eclectique, la bande son comprend aussi des morceaux plus doux, comme celui de Liv Del Estal (qui interprète la chanteuse Louise), « Follow ».

Bref, une bande originale impressionnante, qui apporte beaucoup à la série. Et qui établit aussi un panorama de la scène actuelle : Sam’s a souhaité représenter la diversité du rap français. Pari réussi.

Validé, Création Originale, disponible sur CANAL+.