MATRIX RESURRECTIONS, un retour inespéré mais réussi pour Neo et Trinity

Posté par Alexis Lebrun le 1 septembre 2022
Longtemps considérée comme hautement improbable, une suite à la trilogie des sœurs Wachowski a finalement vu le jour en fin d’année dernière. Réalisé en solo par Lana Wachowski, MATRIX RESURRECTIONS est un blockbuster atypique qui ne manque pas de cœur, et qui nous réconcilie avec une franchise quelque peu écornée par ses deux épisodes précédents.
Une suite outrageusement méta

Pour faire court, il faut commencer par rappeler qu’à la fin de MATRIX REVOLUTIONS (Lana et Lilly Wachowski, 2003), le troisième épisode de la saga, ses deux personnages principaux (Neo et Trinity) peuvent grosso modo être considérés comme morts. Oui mais voilà, à Hollywood, les héros ne meurent jamais vraiment, ou en tout cas ils peuvent toujours être ressuscités au gré de l’envie des studios. Le film l’assume donc clairement dès son titre : Neo et Trinity sont de retour. Le premier s’appelle désormais Thomas Anderson et il est connu dans le monde entier comme le développeur de trois célèbres jeux vidéo nommés MATRIX, à qui le studio Warner (producteur des jeux dans RESURRECTIONS et des films dans la réalité) souhaite donner une suite.

Dès cette introduction, on comprend que le long-métrage de Lana Wachowski a la volonté de dire quelque chose du recyclage infini des franchises à Hollywood, entre suites, reboots, préquels et remakes. Mais ayant parfaitement conscience de contribuer à ce qu’il dénonce, MATRIX RESURRECTIONS se moque aussi beaucoup de lui-même en multipliant les références à la trilogie originale – présentes via des images d’archives – dont il rejoue même certaines scènes. Et si le film multiplie évidemment les scènes d’action spectaculaires, dont les combats chorégraphiés qui ont fait la réputation des trois épisodes précédents, MATRIX RESURRECTIONS s’assume aussi et surtout comme un blockbuster réflexif voire intimiste, à rebours du déluge d’effets spéciaux que certains fans pouvaient attendre. Ce pied de nez à Hollywood lui permet de mettre assez brillamment en scène ce qui intéresse le plus Lana Wachowski aujourd’hui, à savoir la persistance dans le temps de l’histoire d’amour entre Neo et Trinity. Audacieux, mais rudement beau.

Un film né dans la douleur

Car on ne peut pas comprendre les choix de MATRIX RESURRECTIONS si on ne connaît pas la genèse de sa création. D’abord très réticente comme sa sœur Lily – occupée par sa série WORK IN PROGRESS (CANAL+) – à l’idée de faire renaître la franchise culte, Lana Wachowski a changé d’avis à la mort de ses parents. Elle raconte avoir soudainement eu l’envie de faire revivre ces deux personnages si importants dans sa vie, une idée qui a facilité son processus de deuil, mais qui rappelle et célèbre surtout le pouvoir incroyablement réparateur et réconfortant de la fiction et des histoires qu’elle raconte.

Et il est incontestable qu’il y a quelque chose de très émouvant à retrouver le couple formé par Keanu Reeves et Carrie-Anne Moss vingt ans plus tard. Les puristes peuvent toujours enrager de l’absence de Laurence Fishburne et Hugo Weaving, respectivement interprètes de Morpheus et de l’agent Smith dans les trois premiers films, mais leurs remplaçants (Yahya Abdul-Mateen II et Jonathan Groff) sont excellents, comme les petits nouveaux du casting que sont Jessica Henwick (THE GRAY MAN d’Anthony et Joe Russo, 2022) et Neil Patrick Harris (Barney dans la série HOW I MET YOUR MOTHER sur Disney+).

S’il ne peut évidemment pas atteindre le niveau du premier MATRIX sorti par les Wachowski en 1999, film d’action et de science-fiction révolutionnaire dont l’influence se fait encore sentir aujourd’hui sur les blockbusters super-héroïques, MATRIX RESURRECTIONS lui rend un bel hommage, et contribue à effacer un peu le souvenir douloureux de MATRIX RELOADED et MATRIX REVOLUTIONS, les deux suites sorties en 2003. Alors suivez le lapin blanc et prenez une pilule rouge pour la dernière fois… Jusqu’à la prochaine suite.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram