Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

MIDSOMMAR, la pépite indé qui a fait de Florence Pugh une star

Posté par Alexis Lebrun le 20 août 2021
Sorti en 2019, le deuxième film d’Ari Aster a été l’une des plus belles sensations de l’histoire récente du cinéma indépendant. Énorme baffe esthétique et horrifique, MIDSOMMAR a aussi fait changer de dimension son interprète principale, la Britannique Florence Pugh.
Welcome, and happy Midsommar!

On le sait, la Suède est l’une des destinations touristiques les plus prisées d’Europe. Qui refuserait donc une occasion unique de s’y rendre pour participer à un festival d’été ancestral qui a lieu seulement une fois tous les 90 ans ? Certainement pas Dani (Florence Pugh), une jeune femme invitée par sa moitié Christian (Jack Reynor) à l’accompagner dans ce voyage qui promet d’être dépaysant. Initialement, Dani ne devait pas en être car le couple est en instance de séparation. Mais touché par le deuil que traverse sa future ex-copine, Christian change ses plans et lui propose de se joindre à sa bande de potes. Une fois arrivée sur place dans le coin perdu où ont lieu les « festivités », Dani regrette pourtant vite d’avoir accepté l’invitation, car le festival en question n’a rien d’une sinécure apaisante sous le soleil d’été suédois qui ne se couche jamais.

Au contraire : la malheureuse se retrouve embarquée dans un grand n’importe quoi sanglant orchestré par une sorte de secte païenne. Les événements traumatisants s’enchaînent, et le voyage tourne vite au cauchemar horrifique dont on n'arrive pas à sortir. Rendu inoubliable notamment par son atmosphère étouffante et son esthétique colorée très travaillée reconnaissable entre mille (ah cette robe en fleurs et ces frises…), MIDSOMMAR est le nouveau visage du « folk horror », un genre en plein renouveau grâce à la série THE THIRD DAY (OCS) ou des longs-métrages comme THE WITCH (Robert Eggers, 2016) et HÉRÉDITÉ (2018), le premier film d’horreur d’Ari Aster qui avait déjà beaucoup fait parler de lui avant la claque MIDSOMMAR. Le réalisateur américain s’est vite imposé comme l’un des surdoués les plus en vue du cinéma indépendant, et son travail de metteur en scène sur le film a même suscité les comparaisons les plus folles avec certains maîtres du septième art comme Stanley Kubrick.

La nouvelle coqueluche d’Hollywood

Mais la réussite de MIDSOMMAR tient aussi beaucoup à son actrice principale. Révélée à vingt ans dans le film d’époque THE YOUNG LADY (William Oldroyd, 2016), où elle suffoquait dans un mariage arrangé avec un type deux fois plus vieux qu’elle, Florence Pugh n’a cessé depuis d’enchaîner des rôles restés dans les mémoires. On se souvient notamment qu’en 2018, elle irradiait de son talent précoce THE LITTLE DRUMMER GIRL (CANAL+) la mini-série de Park Chan-wook adaptée du roman d’espionnage de John le Carré, mais aussi KING LEAR (Richard Eyre, 2018) le téléfilm de la BBC adapté de Shakespeare, où elle incarne la fille du roi joué par Anthony Hopkins. Mais Florence Pugh dû attendre l’année suivante pour véritablement percer auprès du grand public.
Après avoir été snobée de façon incompréhensible par les Oscars pour sa prestation renversante en femme dépressive et traumatisée dans MIDSOMMAR, elle gagne sa première nomination pour une statuette avec LES FILLES DU DOCTEUR MARCH (Greta Gerwig, 2019), nouvelle adaptation dans laquelle elle réussit à voler la vedette à un casting féminin de dingue (Emma Watson, Saoirse Ronan, Meryl Streep, Laura Dern…) avec son interprétation adorable d’Amy, l’artiste imprévisible de la famille. Ajoutez à cela sa performance convaincante dans la peau de la catcheuse britannique Paige avec le biopic UNE FAMILLE SUR LE RING (Stephen Merchant, 2019), et il n'en fallait pas plus pour que l’on s’arrache ses services à Hollywood.
Résultat, Florence Pugh a fait ses débuts cette année dans le Marvel Cinematic Universe avec BLACK WIDOW (Cate Shortland), où elle interprète la soeur de Scarlett Johansson toute aussi vénimeuse que la Veuve noire. On lui promet d’ailleurs déjà une carrière à la hauteur de celle de l’actrice la mieux payée d’Hollywood, et si l’on se fie à sa filmographie jusqu’à présent, il n’y a aucune raison que ce ne soit pas le cas.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram