Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Neuf Meufs, une série folle de désir avec un gros grain de folie

Neuf Meufs, Création Décalée à voir sur CANAL+, montre des personnages prêts à toutes les excentricités par amour… ou par désir.

Zoé (Faustine Koziel, ci-dessous), vingtenaire, en pince pour sa coloc (Alicia Hava). Elle va avoir le courage de le lui dire, encore une fois, un lendemain de soirée particulièrement arrosée et destroy (« il y a du vomi dans la plante verte »), durant laquelle elles se sont rapprochées.

Ce dont son amie n’a vraisemblablement pas envie de se se souvenir. Mais hors de question pour Zoé de se démonter.

Durant cette fameuse fête, un invité, plus vieux, tranchait avec les autres. Lunettes de soleil sur le nez, avachi sur le canapé en t-shirt psychédélique et visiblement ailleurs, loin, très loin, planant sur une autre galaxie, il s’agissait du mari d’Agathe (Jeanne Rosa), interprété par Philippe Katerine.

En pleine réunion tardive de travail par webcam interposée, celle-ci voit son compagnon, en plein trip, ramper à ses pieds et aboyer. De quoi l’agacer ? Pas du tout, et au contraire : ça l’émoustille…

Souvent, les personnages de Neuf Meufs ont de quoi désarçonner, et c’est tant mieux. Au lieu d’être passives, timides, elles sont rebelles, actrices de leur destin. Ainsi, Yumi (Kaori Ito, ci-dessous), qui semble avoir subi une agression, avec son visage meurtri, danse avec toute son âme, seule dans son salon.

Lorsqu’elle se rend compte qu’un voisin l’observe depuis la fenêtre d’en face, au lieu de fermer les volets par pudeur, elle redouble d’ardeur, se donnant en spectacle pour lui, sans avoir peur. Peu importe ce qu’il peut penser : Yumi danse pour elle avant tout.

Une de ses voisines qui n’a peur de rien, elle non plus, est Sylvia (Aïssa Maïga). Sensuelle et séductrice, elle ne va pas hésiter à charmer un de ses voisins (qui n’est pas libre), avec sa manière originale, bien à elle et un peu folle.

La fille de Violette (Nina Blanc-Francard), elle non plus, n’a pas froid aux yeux. Celle-ci, curieuse, va poser à sa mère (Mademoiselle Agnès) des questions sur la sexualité, de plus en plus osées.

Toutes les « meufs » présentées ici veulent vivre leur sexualité, leurs désirs et leurs relations librement, sans peur du jugement, ni de briser les tabous.

Loin d’être parfaites, ces héroïnes modernes, qu’elles soient en couple, célibataires ou en train de se faire quitter, cultivent leur originalité sans se laisser marcher sur les pieds, affirment leur singularité. Elles sont drôles, pleines de vie, d’énergie.

Toutes ont en elles un petit (ou un gros) grain de folie, qui les rend uniques et si attachantes. Un grain qu’elle vont laisser librement s’exprimer, pour un moment de bascule qui n’appartient qu’à elles. Neuf Meufs raconte leur histoire.

Neuf Meufs, Création Décalée, neuf épisodes de 10 minutes, disponible sur CANAL+.