Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

CANNESERIES 2020 : les grands gagnants de cette saison 3

Posté par Sarra Khemiri le 14 octobre 2020
La troisième saison de CANNESERIES s’est achevée ce mercredi 14 octobre, après près d’une semaine de tapis rose, de projections et de rencontres inédites. Un festival dynamique, qui s’est donc terminé avec une cérémonie de clôture riche en émotion. Le jury, composé de Laëtitia Eïdo, Grégory Fitoussi, Randy Kerber, Roxane Mesquida, Caroline Proust et Jean-Pascal Zadi, a donc annoncé les grands gagnants de cette édition 2020. Découvrez le palmarès.
Résultats de la compétition officielle

Prix de la meilleure série : Partisan

Prix de la meilleure performance : Polina Maksimova - 257 Reasons To Live 

Prix spécial d’interprétation : l’ensemble du casting de Red Light

Prix de la meilleure musique : Jon Ekstrand - Top Dog

Prix du meilleur scénario : Arnaud Malherbe et Marion Festraëts - Moloch

Prix de la meilleure série courte : Broder

Prix du public : Validé

 

La saison 3 de CANNESERIES a ainsi mis en valeur des productions aux univers différents. Un palmarès très varié, que les sériephiles sont invités à découvrir plus en détails.

Partisan – Suède

Énigmatique, inquiétante, haletante, la série Partisan plonge les spectateurs à Jordnära, dans une communauté fermée, qui cache de sombres secrets derrière ses apparences idylliques. Portée par l’acteur Fares Fares, l’histoire s’enroule autour de Johnny, un nouveau chauffeur de camion fraîchement entré dans cette étrange ferme biologique. Au fil de ses rencontres et de ses découvertes, cet environnement de pureté et de bien-être pourrait bien s’abîmer sous le coup de la vérité. Un thriller nordique de 5 épisodes de 45 minutes aussi intense qu’obscur, qui ne manque pas de suspense.

257 Reasons To Live – Russie

Alors qu’elle est atteinte d’un cancer en phase terminale et qu’elle s’apprête à mourir, Zhenya (Polina Maksimova) reçoit un bilan de santé aussi positif que surprenant. Sans abri, sans emploi et célibataire, elle va devoir réorganiser son quotidien pour honorer cette seconde chance que lui accorde la vie. Bouleversée, la jeune femme tombe alors sur une liste qu’elle avait écrite étant malade, contenant 257 choses qu’elle aurait aimé faire si elle allait mieux un jour. Elle décide alors de réaliser ses rêves et de relancer son existence dans la liberté la plus pure. De quoi prendre une bonne bouffée d’air frais et d’émotion le temps de 13 épisodes de 23 minutes.

Red Light – Belgique, Pays-Bas

Red Light met en scène les destins croisés de trois femmes que tout semble opposer et qui se retrouvent pourtant embarquées dans la même spirale de prostitution et trafic d’êtres humains. Sylvia (Carice van Houten) est une travailleuse du sexe qui rêve d’une vie meilleure, Evi (Maaike Neuville) est policière et mère de famille, quant à Esther (Halina Reijn), elle est chanteuse et souffre de graves problèmes d’infertilité. Trois existences différentes, trois histoires palpitantes et trois personnalités touchantes, qui vont s’entremêler au cours de ces 8 épisodes de 47 minutes. Toutes les trois vont devoir se soutenir et s’entraider pour espérer apercevoir la lumière au bout du tunnel.

Top Dog – Suède

Avec 8 épisodes de 45 minutes, Top Dog explore le genre du « Stockholm noir » avec beaucoup d’ombre et peu de lumière. Un thriller prenant, qui suit les aventures de Teddy (Alexej Manvelov), un ancien détenu tout juste sorti de prison, et d’Emily (Josefin Asplund), une avocate aussi brillante qu’ambitieuse. Lui, aimerait oublier son passé et s’offrir une nouvelle vie. Elle, rêve d’une grande et belle carrière. Mais tous les deux doivent réviser leurs projets lorsqu’ils sont entraînés dans une dangereuse conspiration.

Moloch – France

Entre thriller et fantastique, Moloch plante son décor dans une petite ville de bord de mer industrielle aux allures étranges de labyrinthes. Habituellement tranquille, la cité s’embrase lorsque des habitants s’enflamment soudainement sans raison. Assassinats ? Suicides ? Phénomènes paranormaux ? Louise (Marine Vacth), une journaliste déterminée et Gabriel (Olivier Gourmet), un psychiatre endeuillé par la mort de son fils, vont tous les deux mener l’enquête. Construite en 6 épisodes de 52 minutes, la série propose ainsi un mélange des genres exaltant et un scénario aussi intrigant que fascinant.

Broder – Argentine

Deux frère et sœur, Mirko et Roma partent s’installer chez leur grand-mère à Buenos Aires après la mort de leur père. Là-bas, il font connaissance avec Nucleo, un rappeur et producteur de hip-hop, qui va les introduire dans le milieu de la musique. Roma va rapidement parvenir à s’intégrer et à se faire accepter, tandis que Mirko va avoir plus de mal à gagner sa place. Une série portée par les rimes et le rythme, qui se déroule en 10 épisodes de 12 minutes avec Andy Gorostiaga, Ailin Salas, Klan ou encore Nucleo Aka Tintasucia.

Validé – France

Créée par Franck Gastambide, Validé retrace l’ascension de Clément (Clément Penhoat aka Hatik), un jeune rappeur talentueux, propulsé du jour au lendemain sur le devant de la scène. Accompagné dans cette aventure par son cousin (Brahim Bouhlel) et son ami d’enfance (Saïdou Camara), il va vite se rendre contre que succès rime avec dangereuse rivalité. Composée de 10 épisodes de 30 minutes, la série CANAL+ a gagné le cœur des spectateurs et a donc remporté le prix du public à CANNESERIES.

Toutes les vidéos de CANNESERIES sont à retrouver sur myCanal.