Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

DEVS : la série mystérieuse décodée en 3 points

Posté par La Rédaction CANAL+ le 25 Février 2020
DEVS, la nouvelle série d’Alex Garland (Ex Machina, Annihilation) arrive sur CANAL+ le 6 mars prochain. Focus sur cette série mystérieuse qui promet déjà de vous retourner le cerveau.

Les 8 épisodes de DEVS sont centrés sur Lily Chan, ingénieure informatique, qui va se trouver plongée dans une enquête risquée et mystérieuse sur Amaya, une entreprise informatique mené par un certain Forest, quand son petit ami disparaît soudainement.

Un univers à la Black Mirror

À la limite de la dystopie, DEVS pourrait clairement être une série dérivée de Black Mirror qui imagine comment la technologie pourrait, en quelque sorte, aider à prédire l’avenir. C’est en tout cas ce qu’Alex Garland, créateur, scénariste et réalisateur de la série a dévoilé au site américain Indiewire : “L’une des idées tournait autour du principe du déterminisme, qui dit en gros que tout le monde est une question de causes et de conséquences… Qui ont toute sorte d’implications pour nous : cela enlève notre libre arbitre. Et si vous aviez un ordinateur assez puissant, vous pourriez alors prédire le futur et comprendre le passé”

DEVS est décrite comme un thriller technologique explorant à travers le personnage de Lily Chan, qui enquête sur la disparition de son petit ami, comment les nouvelles technologies peuvent devenir une véritable arme de contrôle sur le monde.

 

Un casting connu des fans de séries

L’héroïne est interprétée par Sonoya Mizuno, vue notamment dans la minisérie Maniac, tandis que le Directeur Général d’Amaya, entreprise informatique pour laquelle travaille Lily, n’est autre que Nick Offerman, le Ron Swanson de Parks and Recreation, entre autres. On y retrouve également Alison Pill, connue des fans de The Newsroom, Zach Grenier qui a joué dans l’inoubliable The Good Wife ou encore Stephen McKinley Henderson (Law & Order, New Amsterdam). De quoi ne pas être dépayser en regardant les 8 épisodes prévus pour la saison 1 de DEVS.

Une vision critique de la société

Comme la plupart des autres séries centrées sur le pouvoir lié aux nouvelles technologie, DEVS souhaite mettre en avant les dangers d’une technologie trop poussée, notamment lorsque celle-ci tombe entre de mauvaises mains. Au-delà d’être une série haletante, avec de l’action et une intrigue pleine de suspense, elle veut aussi faire réfléchir le téléspectateur sur la société actuelle, mêlant à la fois un cadre futuriste et une réflexion presque philosophique. 

 Retrouvez la saison 1 à partir du 6 mars sur CANAL+