Homeland : portrait de Carrie Mathison, une héroïne pas comme les autres

Posté par La rédaction de CANAL+ le 28 Janvier 2020
La saison 8 de Homeland arrive sur CANAL+ à partir du 10 février à l'heure US, et il est temps de tirer le portrait de Carrie Mathison, brillamment incarnée par Claire Danes, avant sa dernière mission pleine de dangers.

C’est à 20 ans que Carrie Mathison rejoint la CIA, après des études sur le Proche-Orient et en linguistique à l’université Northwestern. Commence ensuite son apprentissage des langues arabe et farsi à l’université américaine de Beyrouth, puis lui est délivré un diplôme en langue et littérature arabe à l’université de Princeton. Une héroïne déjà douée, dont le grand potentiel a rapidement été repéré par Saul Berenson, qui l’a recrutée, entraînée et placée sur le terrain pour en faire l’une des meilleures agents de la CIA.

Mais son talent, elle le doit aussi à son insubordination, sa détermination et son intuition qui lui font suivre ses propres règles, au plus grand dam de ses supérieurs hiérarchiques. Mais sous cette surface, elle cache aussi, au début de la série, sa bipolarité et sa prise de médicaments. Un traitement qui permet de mettre en veille son trop-plein d’émotions et sa paranoïa latente. 

À certaines périodes de la série, la révélation de sa maladie et l’arrêt de son traitement lui ont apporté de nombreux problèmes et mis plusieurs fois sa vie en danger. Toutefois, elle garde ce don pour la persuasion, et son courage, son intensité et ses connaissances infinies l’aident à convertir ses alliés. Mais ce n’est pas tout ! Elle parvient aussi à contrecarrer les complots et à éliminer les terroristes, en utilisant souvent des méthodes controversées, mais (presque) toujours efficaces.

Pour autant, elle a du mal à gérer la différence entre sa vie professionnelle et personnelle. Ses relations sont souvent rythmées par ses émotions, que ce soit avec Nicholas Brody ou Peter Quinn, et même Saul, avec qui elle semble avoir un lien père-fille. Ce qui ne l’empêche nullement de faire son travail, dans des contextes compliqués, et Claire Danes le résume parfaitement : « Elle peut être mise au défi de toutes les manières mais si son patriotisme est remis en question, je pense que c'est probablement l'insulte la plus profonde qu'elle puisse imaginer. C’est aussi intéressant à jouer et à explorer ».

La saison 8 à l'heure US à partir du 10 février sur CANAL+