Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Possessions : Reda Kateb, apprenti enquêteur pris dans une tourmente hitchcockienne

Dans Possessions, à voir dès maintenant sur CANAL+, Karim, le personnage de Reda Kateb, apparaît aussi déterminé que désemparé.

Agent consulaire envoyé à Tel Aviv pour aider Nathalie, jeune Française (Nadia Tereszkiewicz) accusée du meurtre de son fiancé le soir de la cérémonie de mariage, Karim (Reda Kateb) n’est pas censé prendre parti. Simplement, assister sa compatriote face à la justice israélienne.

Pourtant, ce jeune diplomate à la tête sur les épaules va tout de suite se prendre de sympathie pour la suspecte numéro 1, outrepassant largement ses fonctions. Ce que lui reproche d’ailleurs sa hiérarchie à plusieurs reprises.

Dans ce pays complexe, entouré par le désert et ses superstitions, le Français se mêle de ce qui ne le regarde sans doute pas, s’immisçant dans la très étrange famille de Natalie, impénétrable clan qui entend pourtant bien régler ses affaires lui-même, sans intrus.

Interrogeant sans cesse les sœurs Jessica et Johanna (Aloïse Sauvage et Judith Chemla). Essayant de percer les secrets de l’omnipotente mère (Dominique Valadié), et de son mari effacé (Tchéky Karyo).

Et surtout, ceux de la magnétique Natalie. Est-elle une criminelle ? A-t-elle tricoté un tissu de mensonges autour d’elle ? Ou est-elle au contraire une victime dans le déni, mais victime de qui, ou de quoi ?

L’agent consulaire, fasciné par la jeune femme, tombe peu tombe dans ses filets, qu’elle les ait lancés de manière consciente ou non. Même quand elle le repousse, il n’en démord pas, voulant à tout prix l’aider.

Envoûté par le charme de la jeune femme et confronté à un environnement hostile et mystérieux, il se laisse prendre dans cette inextricable tourmente hitchcockienne entre Israël et la Palestine, ne sachant plus où est la frontière entre la réalité et l’irrationnel dans cette enquête psychologique au long cours.

Aveuglé par son désir, le voilà, d’ordinaire si cartésien, en proie au doute et même à la jalousie. Alors que tous les hommes proches de Natalie semblent en péril, lui refuse de voir le danger, et n’hésite pas à se mettre en difficulté. Pourtant, pour résoudre cette enquête qui le vampirise à petit feu, il devra, lui-même, accepter d’être une proie…

Possessions, Création Originale, une série franco-israélienne de 6 épisodes de 52 minutes, disponible maintenant sur CANAL+.