Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Précédemment dans La Flamme… (épisodes 1, 2, 3)

Vous avez raté les trois premiers épisodes de l’émission de télé-réalité La Flamme, à voir sur CANAL+ ? Pas de panique, on vous fait un résumé.

Épisode 1. C’est le grand jour pour Marc (Jonathan Cohen), pilote de ligne prêt à atteindre le septième ciel. Ce célibataire de 36 ans, bientôt 40, va rencontrer ses treize prétendantes…

« Dans la vraie vie, un homme qui mettrait en compétition une quinzaine de femmes les unes contre les autres serait considéré comme un immonde porc dégueulasse. Mais ici, ce n’est pas la vraie vie. Bienvenue dans La Flamme », annonce le présentateur (Vincent Dedienne).

Dans un décor féérique, sur la terrasse d’une villa ultra moderne au bord de l’eau, les jeunes femmes arrivent en bateau. Marc, déçu d’apprendre que la villa n’est pas vraiment à lui, les accueille quand même chaleureusement les unes après les autres et déjà, a ses petites préférences.

Peu à peu, les candidates, sur leur trente-et-un, prennent leurs aises dans la villa, et dévoilent leur personnalité. Manon (Céline Sallette) installe sa tente et son réchaud sur la terrasse, Alexandra (Leïla Bekhti) menace ses concurrentes, Chataléré (Camille Chamoux) propose des rapports sexuels à Marc…

À l’issue de la soirée, « quasiment toutes ont pu passer un moment quasiment privilégié avec quasi Marc », comme le dit le présentateur. Marc, qui doit éliminer l’une d’entre elles, se trompe de prénom et congédie Anna (Angèle), un adorable panda, au lieu d’Anne (Ana Girardot), qu’il a dans le nez, pour des raisons inconnues. Quant aux candidates, elles écartent leur rivale Orchidée (Youssef Hajdi), la préférée de Marc.

Épisode 2. Inconsolable, Marc va consulter le docteur Juiphe (Pierre Niney), un psy complètement barré qui lui fait faire le ménage dans son cabinet pour « chasser les idées noires ».

De retour à la villa, Marc constate que les filles sont toujours aussi folles de lui. Il leur propose une journée sur le thème de l’humour, avec un cours de stand-up animé par un pro (Orelsan). Sur scène, dans leur one-woman-show improvisé, elles se débrouillent bien, chacune dans son style, mais Marc se montre bien difficile, surtout avec son souffre-douleur, Anne.

Ensuite, il emmène Marina (Florence Foresti), la non-voyante (qu’il croit être une « oui-voyante ») en rendez-vous au bowling. Celle-ci, membre de l’Association des aveugles qui font du bowling, lui met sa pâtée. Mauvais perdant, Marc essaie de tricher, sans succès. Dépité, il l’élimine.

Épisode 3. Marc voit son coach sportif en instance de divorce, Tony Tonic (Ramzy Bedia), et organise des « olympiades nautiques » (une balle au prisonnier à la piscine). Les candidates, voyant le pilote en maillot de bain, sont hystériques.

Tandis que Marc commence sérieusement à craindre Alexandra, Marina, elle, essaie de se rapprocher de Soraya (Adèle Exarchopoulos). Alexandra tente de noyer Soraya, avant de se mesurer à Claude (Marie-Pierre Casey), la doyenne du groupe (« alerte cougar »), au cours d’une épreuve d’apnée.

Claude manque d’y rester, mais est sauvée par Victoire (Laure Calamy), qui lui fait un massage cardiaque. Furieuse d’avoir perdu, Alexandra menace de tuer tout le monde.

Gagnante de l’épreuve, Claude a rendez-vous avec celui-ci. Pour lui faire une surprise, notre célibataire a convié le fils de la candidate à se joindre à eux. Marc, en « beau-père » attentif, fait faire de la balançoire à Pascal (Olivier Baroux), mais finit par éliminer Claude, car il ne veut pas adopter « un enfant beaucoup plus âgé que lui ». Claude quitte l’aventure très en rogne : la flamme s’est éteinte pour elle.

La Flamme, neuf épisodes de 31 minutes, Création Originale, disponible sur CANAL+.