Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Vikings : 10 personnages qui ont vraiment marqué la série

Posté par Sarra Khemiri le 28 janvier 2021
Après 6 saisons de jeux de pouvoir, de violence et de guerre, Vikings s’est finalement conclue avec son lot de surprises et de tragédies. Un programme historique, disponible sur CANAL+, qui aura laissé son empreinte et inscrit un certain nombre de noms au panthéon du petit écran. Retour sur 10 personnages de la série qui resteront à jamais gravés dans la mémoire des spectateurs.
Ragnar Lothbrok

Entre son regard visionnaire, son cœur d’explorateur et ses yeux turquoise, Ragnar Lothbrok n’a pas eu de mal à séduire son public. Héros des quatre premières saisons de la série, le Viking s’est rapidement imposé comme un leader charismatique, juste et rusé. Débordant de passion, de courage et d’envie d’ailleurs, le guerrier scandinave a toujours su conserver une part de génie,  capable de surprendre à tout moment ses ennemis, comme ses fans. 

Invasions finement menées en Angleterre, stratagème étonnant à Paris, le Roi de Kattegat n’a jamais manqué d’idées. Et si sa réputation de barbare le précédait, le chef nordique savait aussi se montrer tolérant et profondément humain. Son amitié sincère avec Athelstan et son respect immense pour le Roi Ecbert l’ont prouvé. Ragnar s’attachait finalement plus à l’âme qu’à la religion. Un homme plein de nuances, mais aussi de failles, qui s’est donc révélé bouleversant.

 

Lagertha

Indomptable guerrière Viking à la chevelure d’or, Lagertha restera incontestablement dans le cœur de nombreux spectateurs. Divisée entre un esprit fougueux de combattante et une douceur infinie, la jeune femme est véritablement l’atout féministe de la série. Pas question pour elle de regarder les hommes se battre au loin, sa place est toujours à leurs côtés, l’épée en main. Malgré les obstacles et les dangers, la célèbre shield-maiden ne s’est jamais laissé relayer au second plan et a toujours su tirer son épingle du jeu. Une fine stratège donc, qui est ainsi parvenue à se hisser sur les plus hautes marches du pouvoir, et ce, toujours avec vaillance et bonté.

 

Rollo

Combattant viking hors pair, Rollo a autant impressionné par ses exploits guerriers que déçu par ses multiples allégeances et choix divers. Rongé par la jalousie et gangréné par un arrivisme certain, le frère de Ragnar n’a jamais hésité à trahir sa famille pour obtenir ce qu’il veut. Le pouvoir, l’argent, la gloire, des éléments qui ont toujours plus compté à ses yeux que ses proches. Un comportement réprouvé par une large partie du public, qui en a fait, peu à peu, un ennemi à redouter, plutôt qu’un ami à admirer.

 

Bjorn Côtes-de-fer

Encore enfant au début de la série, Bjorn a gagné en maturité au fil des épisodes. Devenu un homme solide, courageux et volontaire, le fils de Lagertha a facilement trouvé crédit aux yeux des spectateurs. Passionné, viril et aventurier, le jeune homme est toujours allé au bout de ses projets et n’a jamais abandonné une bataille. Guerrier au grand cœur et à la tête dure, l’héritier de Ragnar est prêt à mourir pour ses convictions, mais aussi pour son peuple, qu’il aime par-dessus tout. C’est donc grâce à sa force et sa bravoure à toute épreuve, que le grand Viking a su convaincre la Norvège de sa légitimité de leader.

 

Ivar le Désossé

Sans aucun doute le personnage le plus ambivalent et énigmatique de la série, Ivar a marqué Vikings par son génie cruel et tyrannique. Brisé par son handicap physique et le manque d’amour à son égard, le fils cadet de Ragnar s’est plongé dans l’horreur et la violence, afin de pouvoir exister par la terreur. Profondément sadique et impitoyable, le Désossé a forgé sa légende grâce à son cerveau prodigieux et son esprit machiavélique. Redoutable stratège, aussi original qu’imprévisible, le jeune homme se fait ainsi un nom, alors que personne ne croit en lui. Seulement, derrière cette armure de rage et de haine, se cache toujours une âme sensible et tourmentée, désireuse de pouvoir un jour être aimée. Un paradoxe touchant, qui lui permet de développer deux visages différents tout au long du programme et d’offrir une performance nuancée digne des plus grands vilains de fiction.

 

Hvitserk

Si dans la série, la plupart des personnages se démarquent par leur force et leur brutalité, Hvitserk brille, lui, par sa fragilité. Perdu entre deux mondes, tiraillé entre ses devoirs, ses envies et ses peurs, le fils de Ragnar lutte en permanence pour trouver sa place. Confronté à des frères sûrs d’eux et à la personnalité bien affirmée, le jeune homme a beaucoup de mal à se définir et à déterminer ses rêves. Pendant longtemps, il navigue dans l’ombre d’Ivar, ne sachant jamais vraiment s’il l’admire, le haït ou l’aime, tout simplement. Son existence est éprouvante, violente et marquée par la tristesse, les addictions et l’autodestruction. Puis, après être allé au bout de son aventure avec son frère ennemi, Hvitserk réalise finalement qu’il est enfin temps pour lui d’apprendre à vivre. Un parcours étonnant donc, au travers duquel le Viking a su toucher les spectateurs droit au cœur.

 

Floki

Instable, étrange, un peu mystique, Floki est le maillon fou de la série. Entre ses ingénieuses constructions de bois et ses délires religieux et spirituels, le célèbre charpentier a toujours occupé une place de choix à Kattegat. Convaincu de l’existence de ses dieux nordiques, le mari d’Helga agit selon ses convictions et se laisse guider par ses croyances. Néanmoins, derrière cette façade pieuse et fanatique, se dissimule un esprit rêveur, profondément doux et aimant. Une personnalité candide et attachante, qui a donc beaucoup plu au public.

 

 

Aslaug

Aussi belle qu’hypnotique, Aslaug a rapidement envoûté Ragnar, se mettant alors une large partie du public à dos. Rivale de Lagertha, la princesse n’est pas parvenue à surpasser l’aura de la guerrière et n’a donc jamais réussi à gagner le cœur des spectateurs. Mère d’Ubbe, Hvitserk, Sigurd et Ivar, la Reine de Kattegat a tout de même eu un rôle majeur dans la série. Entre son mariage, ses prophéties et ses enfants, ses décisions ont changé le cours de l’histoire et offert de multiples rebondissements.

 

Harald

Entre les tatouages, l’esprit belliqueux et les désirs de grandeur, Harald est le vrai Viking dans toute sa splendeur. Terriblement ambitieux, le guerrier rêve de devenir le tout premier roi de la Norvège unifiée. Un vœu qu’il finit par réaliser, à force de sacrifices, de trahisons et d’horreur en tout genre. Toutefois, en parallèle de sa virilité conquérante, le souverain nordique est aussi capable de grande bravoure et d’altruisme. Une ambivalence d’ailleurs appuyée par un cœur profondément romantique, qu’il a vu se briser mille fois. Grand sentimental, il n’a jamais cessé sa quête de l’amour et espérait un jour trouver son âme-sœur. Ce bonheur lui a cependant toujours été refusé et Harald est mort sans avoir jamais été aimé.

 

Athelstan

Homme de Dieu, déchiré entre deux cultures, Athelstan s’est imposé comme la voix de la sagesse de la série. Discret, calme, doux et pudique, le moine britannique s’est toujours montré d’une bienveillance infinie à l’égard des autres, qu’ils soient anglais ou scandinaves. Et s’il s’est parfois égaré, l’amant de Judith n’a jamais perdu la foi et encore moins son humanité. Tolérant, indulgent et honnête, le jeune homme a été une source d’interrogations et de doutes permanents. Ses croyances, ses paroles et ses actes ont conduit Ragnar à se remettre en question, tout comme Floki, Ecbert ou encore Judith. Tous ont été bouleversés par leur rencontre avec lui, et ne l’ont, à l’image des spectateurs, jamais oublié.

Retrouvez les 6 saisons de la série Vikings sur CANAL+.