Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

LES ENQUÊTES DU DÉPARTEMENT V : L'EFFET PAPILLON, le renouveau du thriller nordique

Posté par Cinéma Canal le 14 décembre 2021
Après quatre films portés par la complicité du duo Nikolaj Lie Kaas-Fares Fares, la cinquième adaptation des romans policiers de Jussi Adler-Olsen prend le risque de repartir d’une page quasiment vierge avec un tout nouveau casting. Mais que les fans se rassurent, LES ENQUÊTES DU DÉPARTEMENT V : L'EFFET PAPILLON (Martin Zandvliet, 2021) est à la hauteur de ses prédécesseurs.
Disparitions en chaîne

Déjà pas épargné par la vie depuis ses débuts dans la police, l’inspecteur Carl Mørck (Ulrich Thomsen) n’est vraiment pas au mieux au début de ce cinquième film adapté de l’œuvre à succès du romancier danois Jussi Adler-Olsen. Après avoir assisté impuissant au suicide de quelqu’un sous ses yeux, sa hiérarchie le contraint à prendre quelques semaines de repos et à voir une psychologue. Pas exactement la tasse de thé du bonhomme, qui reprend vite le boulot sur une de ces affaires classées sordides dont lui et son équipier Assad (Zaki Youssef) sont coutumiers. Cette fois, ils enquêtent sur la disparition mystérieuse et vieille de plusieurs années de William Stark, un fonctionnaire qui avait été accusé de pédophilie sur une jeune nageuse, avant d’être relaxé.

Une page de son passeport est retrouvée par hasard parmi les affaires d’un jeune SDF (Marco) lors de son arrestation pour immigration clandestine, mais ce dernier refuse catégoriquement de parler à la police, et il semble lui aussi traumatisé par quelque chose. Carl et Assad n’ont pas le temps de lui tirer les vers du nez : Marco prend rapidement la fuite, ce qui complique encore l’enquête, d’autant plus que le jeune garçon semble poursuivi par plusieurs personnes qui le considèrent comme un témoin gênant. Plus largement, la disparition de William Stark semble impliquer des acteurs politiques et financiers importants, ce qui explique peut-être pourquoi l’affaire avait été vite classée par Jacobsen, du temps où Hardy (l’ancien collègue de Carl alors pas encore paralysé) enquêtait dessus.

Nouvelles têtes, même recette

LES ENQUÊTES DU DÉPARTEMENT V : L'EFFET PAPILLON a beau renouveler intégralement le casting des personnages de la saga, ce changement n’affecte pas négativement le film de Martin Zandvliet. Certes, la complicité entre Nikolaj Lie Kaas et Fares Fares était l’un des ressorts essentiels des quatre premières adaptations, mais les deux acteurs choisis pour les remplacer n’ont pas à rougir. Connu pour son rôle dans la série BANSHEE (CANAL+), Ulrich Thomsen est attachant en flic qui refuse d’affronter ses traumatismes et qui mâchouille en permanence des substituts nicotiniques, et il est bien secondé par Zaki Youssef (Assad) et Sofie Torp (Rose). Mais comme ses prédécesseuses, cette adaptation repose principalement sur l’intrigue diabolique imaginée par Jussi Adler-Olsen dans ses livres.

Très social dans son propos et bénéficiant d’une réalisation aussi clinique que soignée, L’EFFET PAPILLON est évidemment emblématique du genre nordic noir dont la télévision et le cinéma raffolent, puisqu’après le succès mondial des adaptations de la saga MILLÉNIUM de Stieg Larsson, ce sont les romans INTRIGO d’un autre suédois Håkan Nesser qui ont été portés sur grand écran. Plutôt connu pour ses films d’époque comme THE OUTSIDER (2018, Netflix) mais aussi et surtout pour le brillant drame historique LES OUBLIÉS (2015), récompensé partout dans le monde et nommé à l’Oscar du meilleur film étranger, le réalisateur danois Martin Zandvliet connaît néanmoins parfaitement les codes du nordic noir, et il le montre avec L’EFFET PAPILLON. On compte sur lui pour la prochaine adaptation des ENQUÊTES DU DÉPARTEMENT V, après MISÉRICORDE (Mikkel Nørgaard, 2011), PROFANATION (Mikkel Nørgaard, 2014), DÉLIVRANCE (Hans Petter Moland, 2016), DOSSIER 64 (Christoffer Boe, 2018) et donc L’EFFET PAPILLON.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram