Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Happy Pride : fêtez le mois des fiertés sur CANAL+ avec une sélection 100% LGBTQ+

Posté par Alexis Lebrun le 4 juin 2021
Toute l’année, CANAL+ sélectionne des programmes queer sur un corner digital spécial, HELLO. Mais à partir du 19 juin et en l’honneur du Pride Month qui célèbre la diversité de la communauté LGBTQ+, d’autres chaînes du groupe se mettent aux couleurs de l’arc-en-ciel pour proposer une programmation exceptionnelle, avec plusieurs films, séries et documentaires inédits.
Deux documentaires inédits pour faire évoluer les mentalités

Pour bien commencer, CANAL+ diffuse le 19 juin un documentaire inédit qui met les pieds dans le plat, puisque qu’il donne la parole à six sportifs français qui évoquent le tabou tenace de l’homosexualité dans le sport, un milieu où l’homophobie règne souvent dans les vestiaires comme dans les tribunes. Réalisé par deux journalistes sportifs de la chaîne (Arnaud Bonnin et Lyes Houhou), FAUT QU’ON PARLE (2021) raconte nécessairement la souffrance de ceux qui ont dû se cacher, mais ce documentaire esquisse aussi une espérance en montrant les quelques progrès réalisés dans le sport français ces dernières années. Car il est urgent d’y changer radicalement des mentalités ancrées depuis des décennies.

La fin du mois de juin marquera aussi le retour du documentariste plusieurs fois césarisé Sébastien Lifshitz, récompensé cette année pour son magnifique ADOLESCENTES (2019), après avoir été déjà sacré en 2013 pour LES INVISIBLES (2012), un documentaire qui abordait la question de l’homosexualité pendant l’entre-deux-guerres. CANAL+ diffusera en exclusivité l’inédit BAMBI UNE NOUVELLE FEMME (2021), une adaptation du formidable moyen-métrage documentaire BAMBI que Lifshitz avait sorti en 2013, et qui était consacré à Marie-Pierre Pruvot, l’une des premières femmes trans françaises, qui fut aussi une icône des cabarets parisiens dans les années 1950 et 1960.

Des films queer salués par la critique

Ce sera l’un des événements de la fin du mois de juin : CANAL+ CINÉMA diffusera le film inédit GARÇON CHIFFON, premier long-métrage en tant que réalisateur de l’acteur Nicolas Maury, sorti l’an dernier juste avant la fermeture des cinémas à l’automne. Sélectionné pour le Festival de Cannes 2020, il raconte l’histoire d’un trentenaire parisien dont la carrière et le couple ne sont vraiment pas au mieux, et qui rentre là où il a grandi (le Limousin) auprès de sa mère (Nathalie Baye) pour essayer de remonter la pente. Nicolas Maury se filme dans le rôle principal, où il parvient à émouvoir mais aussi à faire rire, bien aidé par la présence de l’actrice aux quatre César.

Sur la chaîne digitale HELLO, on pourra également retrouver plus de 10 films inédits, dont certains primés dans des festivals de cinéma LGBTQ+, comme le bolivien TU ME MANQUES (Rodrigo Bellott, 2019), le MAMMA+MAMMA (Karole Di Tommaso, 2018) venu d’Italie, ou encore le long-métrage portugais AL BERTO (Vicente Alves do Ó, 2017). La chaîne diffusera aussi cinq courts-métrages inédits au cours du mois de juin, mais les abonnés pourront surtout retrouver quatre films récents que l’on peut déjà considérer comme des classiques du cinéma en rapport à l'homosexualité. C’est le cas du très beau ÉTÉ 85 (2020) de François Ozon, qui a révélé le duo Félix Lefebvre et Benjamin Voisin, même si le réalisateur a une nouvelle fois été injustement snobé aux César. Cela n’avait pas été le cas en 2018 du superbe 120 BATTEMENTS PAR MINUTE (Robin Campillo, 2017), également diffusé et qu’on ne se lasse jamais de revoir, tout comme la romance mémorable de LA VIE D'ADÈLE (Abdellatif Kechiche, 2013), où Adèle Exarchopoulos s’est révélée, sans oublier DANISH GIRL (Tom Hooper), pour lequel l’actrice suédoise Alicia Vikander a remporté un Oscar mérité.

Une mini-série inédite et un hommage à Russel T Davies

Pour finir, qui mieux que le scénariste gallois créateur d’innombrables séries queer pour parachever cette sélection ? En accompagnement de sa très récente mini-série événement IT’S A SIN (2021) – qui montre les ravages des débuts de l’épidémie de sida sur la communauté gay de Londres –, on peut retrouver une bonne partie des shows lancés ces dernières années par Russel T Davies, dont le très (cul)te QUEER AS FOLK (dans sa version britannique d’origine et dans son adaptation américaine), le tragicomique et trop méconnu BOB ET ROSE (2001), le brillant YEARS AND YEARS (2019), dystopie flippante avec Emma Thompson, ainsi que CUCUMBER et BANANA (2015), les deux premières parties de son triptyque gay achevé en 2016 par la série documentaire TOFU.

Mais CANAL+ va également proposer une mini-série produite par la BBC et inédite en France, MAN IN AN ORANGE SHIRT (2017), un show en deux épisodes qui ont la particularité de prendre place à deux époques bien distinctes. Le premier se déroule dans les années 1940 et raconte la liaison cachée entre deux hommes (l’homosexualité est alors un crime) et ce d’autant plus que l’un deux (Michael) est marié à une femme (Flora) avec qui des enfants sont prévus. Cette dernière découvre finalement le pot aux roses, ce qui la met dans une rage folle et illustre largement son homophobie bien de l’époque. Mais dans le deuxième épisode, Flora est désormais veuve et grand-mère (nous sommes en 2017), et c’est cette-fois son petit-fils Adam qui la rend dingue parce qu’il a l’audace d’être lui aussi gay, et d’enchaîner les coups d’un soir sur une application de rencontres. Heureusement, le personnage de Flora évolue au contact de ce nouveau personnage, et permet à la série de mettre en évidence l’évolution des comportements face à l’homosexualité dans la société britannique ces dernières décennies. Inspirée en partie de l’histoire de famille de son créateur – l’écrivain Patrick Gale –, MAN IN AN ORANGE SHIRT a remporté l’International Emmy Award de la meilleure mini-série en 2018.

Voilà, avec cette sélection, vous avez tout ce qu’il vous faut pour découvrir de nouveaux regards et de nouveaux talents qui sortent des standards habituels, et qui proposent des représentations en phase avec la diversité de notre époque. Happy Pride !

Happy Pride, à partir du 19 juin sur CANAL+ et dans le corner HELLO