Aller au menuAller au contenu principalAller à la recherche

Le Bureau des légendes, saison 5 : ce qui s’est passé dans les épisodes 5 et 6

Dans les épisodes 5 et 6 de la cinquième saison du Bureau des légendes, à voir en ce moment sur CANAL+, on en apprend davantage sur le passé de certains personnages. Qui rejaillit dans le présent…

Malotru, de nouveau agent double, envoie son rapport à la DGSE à propos de Mikhaïl Karlov, du FSB.

Il explique que si l’agent russe apprenait que Pacemaker et lui-même sont des clandestins français « introduits par sa faute », « la disgrâce qui en résulterait le détruirait ».

Il serait alors mûr pour un recrutement, avance Malotru.

Ponte est d’accord sur le principe, mais il ne veut pas, contrairement à JJA, interrompre la mission de Pacemaker.

À Phnom Penh, ce dernier, qui conduit des cyberattaques pour le compte du FSB, doit mener une entreprise de déstabilisation politique d’ampleur : s’infiltrer dans le système de Jusos, la branche jeunesse du parti socialiste allemand.

Mais, quitté par sa copine et surveillé de très près par le FSB, il déprime et veut rentrer au bercail.

Au Caire, Marie-Jeanne Duthilleul accueille le fils du chef de la tribu Tarabin pour un stage dans son hôtel (lequel prépare en réalité une attaque terroriste).

Elle se rend compte que sa chambre est truffée de micros, et pense que ce sont les services égyptiens qui les y ont placés.

Jonas Maury, qui surveille l'activité de l'État islamique dans la région, la rejoint. Il a rendez-vous avec le cheikh bédouin. Il se montre particulièrement malin et renseigné, comme à son habitude, et déjoue ses pièges.

En Jordanie, Marina Loiseau retrouve Mille Sabords. Elle lui donne du matériel – une sonde utilisée par l’Agence internationale de l'énergie atomique, qui mesure le taux d’enrichissement de l’uranium.

Mille Sabords doit faire croire à Mohammed Al Taouf que le chef de guerre houthiste Yusuf Ahmed lui en a commandé 50, ce qu’il parvient à faire sans mal par la suite. Avec ces sondes, les Iraniens pourraient truquer leurs données sur le nucléaire, et ainsi, tromper les inspecteurs de l’AIEA.

Un qui ne trompe personne, c’est JJA, dont la paranoïa semble déteindre sur ses collègues. Ponte demande alors à Liz Berstein d’enquêter sur lui.

On en apprend plus sur le passé de Jean-Jacques, qui était à Moscou dans les années 90 pour la DGSE. À l’époque, Karlov l’a forcé à travailler pour lui, conduisant à l’arrestation d’un certain nombre de personnes. Ce qui n’empêchera pas Jean-Jacques d’être maltraité par les services russes. Il reviendra en France traumatisé.

À la fin de l’épisode 6, Ponte donne son accord pour le recrutement de « Kennedy », alias Karlov. Ce qui ne devrait pas arranger l’état de JJA.

Le Bureau des légendes, saison 5, Création Originale, en ce moment sur CANAL+.