Mise à feu : 7 séries pour partir à la conquête de l'espace

Posté par Alexis Lebrun le 17 mai 2022
Alors que la conquête spatiale connaît un incontestable regain d’intérêt depuis quelques années, le cinéma n’est plus le seul à pouvoir se permettre de réaliser des productions ambitieuses sur le sujet. Plusieurs séries récentes s’intéressent en effet à l’exploration de notre système solaire, pour un résultat qui n’a souvent pas à rougir face aux grosses productions sur grand écran.
Infiniti (CANAL+)

Se rendre dans l’espace constitue toujours une opération à haut risque, et cette nouvelle Création Originale CANAL+ le rappelle dès ses premières minutes, en mettant en scène une collision spectaculaire entre un vaisseau de ravitaillement Soyouz et l’ISS. Suite au choc, la station et les trois membres à bord ne répondent plus, mais il y a encore plus préoccupant pour le cosmodrome de Baïkonour qui suit les événements depuis le Kazakhstan. Car le corps d’un des astronautes de l’ISS est retrouvé décapité et couvert de cire dans le coin, alors que tout indique qu’il est censé être encore à l’intérieur de la station…

Voilà un mystère bien sordide pour mettre au défi l’esprit tourmenté d’une cosmonaute française (Céline Sallette), recalée de la mission pour l’ISS au dernier moment, mais appelée à la rescousse pour sauver ce qui peut l’être, en compagnie d’un flic local rebelle (Daniyar Alshinov) et qui n’est pas du genre à se laisser impressionner par les mercenaires russes lancés à ses trousses… En seulement six épisodes, Infiniti réussit à boucler une intrigue complexe et pleine d’ambition, où le polar se mélange à la science-fiction, au mysticisme et aux enjeux politiques, le tout avec des décors et des scènes spatiales qui offrent un voyage envoûtant mais mouvementé.

Infiniti épisodes 1 à 6, disponibles sur CANAL+.

Missions (OCS)

Et si les séquences d’Infiniti qui se déroulent dans l’espace sont réussies, ce n’est pas un hasard. La série est en effet produite par Empreinte Digitale, société de production déjà responsable d’une autre bien bonne série de science-fiction française liée à la conquête spatiale. Eh oui, avant Infiniti, il y a eu Missions, qui a prouvé pendant trois saisons sur OCS que nous ne devrions pas craindre de nous lancer sur ce créneau. En 2017, Missions a commencé en imaginant ce à quoi pourrait ressembler le premier vol habité vers Mars, avec une course de vitesse entre milliardaires qui rappelle bien sûr beaucoup la réalité actuelle.

Mais le voyage et surtout l’atterrissage n’ont évidemment rien d’une sinécure, et la série a vite réussi à nous captiver avec un récit de science-fiction qui emprunte à certaines des meilleures références en la matière : 2001, Alien, Interstellar et surtout Lost, dont l’influence écrasante est aussi citée par les créateurs d’Infiniti. Et comme cette dernière, Missions parvient aussi à réaliser des prouesses avec ses décors et ses scènes spatiales, malgré un budget riquiqui pour le genre abordé. Une série pionnière et quasiment miraculeuse.

Missions saisons 1 à 3 sur OCS, disponibles avec CANAL+.

Mars (Disney+)

On le sait, la planète rouge est la grande obsession des milliardaires comme Elon Musk, devenus des acteurs de premier plan de la conquête spatiale. Dès lors, il n’est pas étonnant de retrouver le visage du fondateur de SpaceX dans cette étrange série qui mêle documentaire avec des interviews de vraies personnalités (réalisées en 2016), et une intrigue de pure science-fiction avec des acteurs pour incarner l’équipage de la première mission spatiale à se rendre sur Mars en 2033, afin de permettre à l’humanité d’installer officiellement des colonies sur la planète, pour se prémunir contre tout risque d’extinction (rien que ça).

Ce curieux mélange réussit néanmoins à prendre, grâce au savoir-faire de Ron Howard et Brian Grazer (respectivement réalisateur et producteur du docudrama Apollo 13 en 1995) et à la présence de l’inévitable duo Nick Cave et Warren Ellis, qui signe une bande-originale forcément parfaite.

Mars saisons 1 à 2 sur Disney+, disponibles avec CANAL+.

Away (Netflix)

Si Mars a été annulée par National Geographic après seulement douze petits épisodes, Netflix n’a pas été beaucoup plus patient avec sa propre série abordant la conquête de la planète rouge. Annulée un mois seulement après son lancement à l'automne 2020, Away n’a pas pu développer son intrigue comme cela était prévu par les scénaristes. Et malgré ses imperfections, on le regrette, car derrière ses apparences de grosse production riche en effets spéciaux réussis, elle avait le mérite de se concentrer sur la dimension humaine et sacrificielle des astronautes qui laissent leurs proches derrière eux pour partir vers l’inconnu, avec comme perspective un retour plusieurs années plus tard (au mieux) ou une mort prématurée (au pire).

Dans ce rôle de femme tiraillée entre sa famille et son rôle historique de commandante de la première mission habitée vers Mars, Hilary Swank est loin de démériter, bien entourée par quelques visages familiers comme Josh Charles (The Good Wife) et Ato Essandoh. Certes, cette thématique intimiste a déjà été superbement traitée par Christopher Nolan dans Interstellar et Alice Winocur dans Proxima, mais on ne boude pas son plaisir devant les émotions procurées par Away et son interprète principale, double lauréate de l’Oscar de la meilleure actrice.

Away épisodes 1 à 10 sur Netflix, disponibles avec CANAL+.

Moonbase 8 (CANAL+)

Mais si vous préférez éviter de pleurer, on ne peut que vous conseiller de vous tourner vers ce véritable ovni de la série spatiale. Seule comédie de cette sélection, Moonbase 8 se démarque déjà car elle ne prend pas place dans l’espace mais dans le désert de l’Arizona, où trois pieds nickelés foncièrement stupides mais bien intentionnés participent à un programme d’entraînement de la NASA avec l’espoir sincère d’être choisis pour intégrer la future base lunaire.

La modestie de cette série fait tout son charme, et il est difficile de résister aux péripéties absurdes vécues par les trois apprentis cosmonautes de Moonbase 8, tant ces personnages sont attachants. Il faut dire que la série est écrite et interprétée par ses trois acteurs principaux, parmi lesquels on retrouve notamment Fred Armisen (Saturday Night Live) et John C. Reilly (Winning Time), deux visages incontournables de la comédie qu’on imaginait difficilement se glisser dans la peau d’astronautes. Pour adeptes de l’humour malaisant.

Moonbase 8 épisodes 1 à 6, disponibles sur CANAL+.

De la Terre à la Lune (OCS)

Retour à un peu plus de sérieux avec cette mini-série HBO un peu méconnue en raison de son ancienneté (1998), mais qui n’a rien perdu de sa superbe (la séquence de l’alunissage et tous les effets spéciaux d’Ernest D. Farino sont un régal), d’autant qu’elle a été remasterisée en 2019 pour le cinquantième anniversaire d’Apollo 11.

Récompensée aux Emmy Awards et aux Golden Globes, produite par Brian Grazer, Ron Howard et Tom Hanks (qui apparaît en intro de chaque épisode en plus de réaliser le premier), mais aussi dotée d’un casting long comme deux bras (on compte déjà 30 astronautes représentés) et d’un budget faramineux pour l’époque (68 millions de dollars), De la Terre à la Lune mêle reconstitutions soignées et images d’archives pour raconter en douze épisodes les principales étapes du programme Apollo. Le tout est non seulement plus captivant que la plupart des fictions sur la conquête spatiale, mais aussi très fidèle à la réalité historique.

De la Terre à la Lune épisodes 1 à 12 sur OCS, disponibles avec CANAL+.

L'Étoffe des Héros (Disney+)

Les cinéphiles adeptes de longs-métrages sur la course à l’espace se souviennent forcément de ce film-fleuve de Philip Kaufman sorti en 1983, adapté du livre éponyme de Tom Wolfe (1979), qui racontait l’histoire des pilotes d’essai américains soumis à rude épreuve pour être sélectionnés parmi les pionniers du programme spatial Mercury dans les années 1960. Un programme lui-même sous pression après le succès historique du rival soviétique avec Youri Gagarine.

En 2020, cette période fascinante pleine de personnages romanesques a de nouveau été adaptée, mais cette fois en série pour Disney+, et même s’il est difficile pour cette nouvelle version de L'Étoffe des Héros de passer après un tel film, ces huit épisodes offrent une reconstitution plaisante d’une période complètement dingue. Malheureusement, cette adaptation qui voulait aller jusqu’aux événements d’Apollo 11 a été arrêtée prématurément par Disney+ après une seule saison.

L'Étoffe des Héros épisodes 1 à 8 sur Disney+, disponibles avec CANAL+.